Laurent Wauquiez lance une «grande consultation» sur le Pôle emploi

SOCIETE De façon très discrète...

avec AFP

— 

Laurent Wauquiez discute avec un salarié du Pôle emploi, le 22 juillet 2010 lors de l'inauguration de sa «grande  consultation» des usagers à La Madeleine dans la banlieue  lilloise.
Laurent Wauquiez discute avec un salarié du Pôle emploi, le 22 juillet 2010 lors de l'inauguration de sa «grande consultation» des usagers à La Madeleine dans la banlieue lilloise. — AFP PHOTO/DENIS CHARLET

Le secrétaire d'Etat à l'Emploi Laurent Wauquiez a inauguré jeudi la «grande consultation» des usagers de Pôle emploi en se rendant à Lille pour une visite d'agence. Un an et demi après sa création, Pôle emploi peine à apporter le service amélioré promis lors de la fusion ANPE-Assedic, une des grandes réformes du quinquennat.

Début juillet, «une très large consultation» des agents et usagers a été annoncée par Laurent Wauquiez pour collecter leurs attentes et améliorer les relations. L'envoi de 500.000 questionnaires à des demandeurs d'emploi est prévu, ainsi que la consultation d'employeurs et d'agents dans des agences test, et des visites de terrain durant l'été.

«Nous analyserons les résultats à la rentrée avant de lancer cette seconde étape avec l'objectif d'améliorer le service rendu aux usagers», a dit Laurent Wauquiez.

Une visite discrète

Dans le cadre des visites de terrain, Laurent Wauquiez a effectué un premier déplacement dans la banlieue lilloise de La Madeleine avec Christian Charpy et Jean-Louis Walter, respectivement directeur général et médiateur de Pôle emploi.

Le secrétaire d'Etat devait initialement se rendre dans l'agence de Pôle emploi à Lyon Vaise dans le cadre du lancement de la consultation. Le déplacement lyonnais a été annulé mardi «pour raisons d'agenda». Il a été remplacé par une visite à Lille «interne et sans publicité», l'entourage du ministre ayant annulé à la dernière minute mercredi soir l'invitation à venir faite aux médias.

«Le but, ce n'est pas de faire une opération de com'», a affirmé Laurent Wauquiez en marge de sa visite qu'il a finalement ouverte en partie à la presse. «Le but, c'est précisément que les demandeurs d'emploi, les agents aient vraiment la possibilité de s'exprimer, et qu'on soit sur un vrai temps d'écoute».