Prison avec sursis pour la psy qui soignait ses patients à l'ecstasy ou LSD

SUISSE Elle était accusée de trafic de drogue...

avec AFP

— 

Une psychothérapeute suisse a été condamnée lundi par un tribunal de Zurich à 16 mois de prison avec sursis pour avoir soigné sa clientèle, issue de la haute société zurichoise, à coup de LSD, d'ecstasy ou de mescaline.

Quatre ans durant, entre 2004 et 2008 pendant des week-ends, la psychothérapeute âgée aujourd'hui de 62 ans a organisé des séances de groupes réunissant une soixantaine de personnes, dont des médecins, des avocats et des épouses d'hommes fortunés.

Les participants devaient payer 300 francs suisses (environ 220 euros) pour ces séances au cours desquelles, d'après l'acte d'accusation, ont été fournies quelque 700 doses de LSD et autant d'ecsatsy, 50 de mescaline et 150 de 2-CB, une drogue hallucinogène de synthèse dont la structure est proche de la mescaline.

Accusée de trafic de drogue

Tandis que le ministère public l'accusait de trafic de drogue, la psychothérapeute s'est défendue devant la cour en expliquant que ces produits n'étaient pas des drogues, mais «des substances permettant un élargissement de la conscience».

Le tribunal a rejeté la demande d'acquittement présentée par la défense de l'accusée, mais n'a pas retenu l'accusation de trafic de drogue aggravé. Condamnée pour violation de la loi sur les produits thérapeutiques, la sexagénaire a été condamnée, outre la peine de 16 mois de prison avec sursis, à une amende de 2.000 francs suisses (1.500 euros).