«Hacker-Croll» condamné à 5 mois de prison avec sursis

JUSTICE Il avait piraté des comptes Twitter...

avec AFP
— 
François C., alias Hacker  Croll, le pirate informatique français qui a, entre autres, hacké le compte Twitter de Barack Obama, pose chez lui, à Beaumont, dans le Puy-de-Dôme, le 25 mars 2010.
François C., alias Hacker Croll, le pirate informatique français qui a, entre autres, hacké le compte Twitter de Barack Obama, pose chez lui, à Beaumont, dans le Puy-de-Dôme, le 25 mars 2010. — AFP PHOTO THIERRY ZOCCOLAN

Le jeune pirate auvergnat accusé d'avoir infiltré en 2009 le réseau social Twitter, dont un compte au nom de Barack Obama, a été condamné jeudi à cinq mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Clermont-Ferrand.

Les magistrats se sont montrés plus sévères que le parquet, qui avait requis deux mois de prison avec sursis et mille euros d'amende à l'encontre de François Cousteix dit «Hacker-Croll», 23 ans, passible de deux ans ferme pour «intrusion dans un système de données».

Pas d’appel

Le jeune homme a accueilli le jugement avec le sourire, se disant «soulagé». A la sortie du tribunal, ses parents, entourés de leurs cinq autres enfants, ont eux aussi estimé que c'était «une bonne nouvelle» et que leur fils ne ferait pas appel.

A l'audience, le prévenu s'était défendu d'être un «hacker», soulignant qu'il n'avait «rien détruit» en piratant plusieurs comptes de Twitter et qu'il avait agi «dans un but préventif, pas dans le but de nuire», pour «sensibiliser les internautes» sur le choix de leurs mots de passe.