Un radar pour les passagesà niveau

Mickaël Bosredon

— 

C'est le troisième passage à niveau (PN) le plus préoccupant de France. Chaque année le PN de Lagny-le-Sec dans l'Oise enregistre environ six bris de barrière spar des automobilistes forçant le passage. Et une fermeture sur deux de ce PN voit un usager de la route commettre une infraction (contournement de la barrière, passage au feu clignotant…). C'est pourquoi Réseau ferré de France et la délégation à la sécurité et à la circulation routière ont choisi cet endroit pour installer le premier radar de franchissement de PN, inauguré aujourd'hui par Dominique Bussereau, à l'occasion de la Journée mondiale de sécurité routière aux passages à niveau. Principe: verbaliser automatiquement l'usager qui grille le feu clignotant, en prenant une photo de la plaque d'immatriculation.
Il y a chaque année en France environ 120 collisions entre un usager de la route et un train aux passages à niveau. En 2009, on a recensé 36 accidents mortels. Un plan national a été mis en place en juin 2008.