Éric Woerth annonce la démission de sa femme

C. M. (avec AFP)

— 

Florence et Eric Woerth.
Florence et Eric Woerth. — BENAROCH / SIPA

La polémique était trop forte. L'épouse d'Eric Woerth va démissionner « dans les prochains jours » de la société où elle gère depuis 2007 une partie de la fortune de Liliane Bettencourt, l'héritière milliardaire de L'Oréal au cœur de soupçons de fraude fiscale, a annoncé hier le ministre du Travail. Eric Woerth a précisé que le départ de sa femme de la société sera intervenu d'ici au début du procès, le 1er juillet, qui oppose la fille de la milliardaire, Françoise Bettencourt-Meyers, à l'artiste François-Marie Banier, qu'elle accuse de profiter de la faiblesse de sa mère pour lui soutirer de l'argent.
Dans des enregistrements pirates révélés la semaine dernière par Mediapart, le patron de Florence Woerth affirme l'avoir embauchée à la demande de son mari. « Je me suis trompé quand je l'ai engagée […]. J'avoue que quand je l'ai fait, son mari était ministre des Finances [en fait du Budget], il m'a demandé de le faire […]. Je pense qu'il faut que j'aille voir son mari et que je lui dise qu'avec le procès, […] on peut plus avoir sa femme. On lui donnera de l'argent et puis voilà. Parce que c'est trop dangereux. » Des déclarations formellement contestées par Eric Woerth. « Je suis combatif. Je suis déterminé à ne pas me laisser entraîner dans un truc qui ne me regarde pas, a-t-il déclaré. Mon absence d'intervention est claire. Déontologiquement, je suis très à l'aise. »