Lendemains difficiles pour Outox

POLEMIQUE La boisson anti-alcool est devenue un simple soda...

Ingrid Gallou

— 

Outox, la boisson censée faire baisser l'alcoolémie, a été lancée le 18 juin 2010.
Outox, la boisson censée faire baisser l'alcoolémie, a été lancée le 18 juin 2010. — 20minutes.fr

Sévère gueule de bois pour Outox, la boisson qui promettait de stopper les effets de l'alcool. Après un buzz savamment orchestré autour du lancement, vendredi, de sa potion magique, la société luxembourgeoise a dû se résoudre à abandonner son principal argument de vente, à la demande de la Direction générale de la consommation, de la concurrence et de la répression des fraudes (DGCCRF).

Outox n'est plus un «safety drink»

La boisson promettait en effet de faire baisser significativement le taux d'alcool dans le sang en à peine une heure. Outox a dû effacer la mention « safety drink » présente sur ses canettes et a nettoyé son site Internet, faisant disparaître toute mention litigieuse. Résultat, le produit miracle annoncé est devenu une simple « boisson rafraîchissante, légèrement aromatisée tutti frutti ».

La boisson qui dessaoule, Outox ou intox? Notre décryptage est par ici.

La marque fait certes référence à une « promesse produit extrêmement forte mais sensible », sans jamais la nommer, et recommande de « boire une canette entière pour une efficacité maximum ». L'essentiel est sauf, puisque la distribution peut se poursuivre. A 21,58  euros le pack de quatre canettes (port inclus), le consommateur risque en revanche de conserver un goût amer de « l'expérience Outox ». Son PDG, Maurice Penaruiz, espérait écouler en France un million d'unités en un an.