Xynthia: le maire de Charron démissionne

SOCIETE Après trois mois passés à se battre pour sa commune...

avec AFP

— 

Des travaux de déblaiement à Charron, en Charente-Maritime, après le passage de la tempête Xynthia, le 3 mars 2010.
Des travaux de déblaiement à Charron, en Charente-Maritime, après le passage de la tempête Xynthia, le 3 mars 2010. — P. ANDRIEU / AFP

Le maire de Charron, en Charente-Maritime, Jean-François Faget (DVG) a présenté ce vendredi sa démission au préfet du département, après trois mois passés à se battre pour sa commune durement touchée par la tempête Xynthia.

Cet élu de 58 ans a expliqué les raisons qui l'ont conduit à démissionner. «La première est que je n'habite plus la commune et n'y habiterai plus», sa maison ayant été touchée par la tempête. «Même si ce n'est pas interdit par la loi de ne pas être domicilié sur le territoire communal, je trouve que ce n'est pas républicain», a expliqué Jean-François Faget, maire de Charron depuis 2002.

Pas à l’esprit autre chose que Xynthia

Par ailleurs, il estime ne plus avoir «l'esprit à (s)'occuper d'autre chose que de la tempête» alors qu'il est nécessaire pour une commune de «s'occuper d'autre chose».

Quelque 180 maisons de cette commune de 2.200 habitants avant la tempête, 1.800 désormais, ont été classées en zone de solidarité (ex-zone noire) et devraient être rasées.

Xynthia, qui a frappé le littoral atlantique le 28 février, a fait 56 morts.