La Cnil défend la vie privée

— 

oogle et peut-être bientôt Facebook sont dans la ligne de mire de la Cnil, gendarme de la vie privée en France, qui présentait son bilan annuel hier. Le 26 mai, la Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil) adressait une mise en demeure au géant Google, le sommant de livrer des données collectées pour son programme Street View. « Il avait récolté des données personnelles : extraits d'e-mails, mots de passe… », pointe Alex Türk, président de la Cnil. Une affaire révélatrice des problèmes d'atteinte à la vie privée que connaissent les internautes. Le prochain site en ligne de mire : Facebook. « Il est inquiétant que Mark Zuckerberg [son fondateur] demande aux utilisateurs de “changer leur conception de la vie privée” », dénonce Alex Türk. Qui prône le droit à l'oubli, afin que Facebook ne conserve aucune trace de ceux qui se désinscrivent. Autre cheval de bataille, l'explosion des réseaux sociaux géolocalisés, qui permettent à l'internaute d'indiquer en temps réel où il se trouve. Dans la lignée de Foursquare et Plyce, ils se multiplient.Capucine Cousin