Envoyer de l'argent à l'étranger depuis son bureau de tabac, c'est possible

FINANCES Un service lancé par MoneyGram, numéro deux mondial du transfert d'argent, ce mercredi en France...

C. F.
— 
Le décret d'interdiction de fumer dans les bars, tabacs, restaurants, discothèques et casinos au 1er janvier "va s'appliquer dans la confusion et l'énervement", affirme jeudi dans un communiqué René Le Pape le responsable des buralistes.
Le décret d'interdiction de fumer dans les bars, tabacs, restaurants, discothèques et casinos au 1er janvier "va s'appliquer dans la confusion et l'énervement", affirme jeudi dans un communiqué René Le Pape le responsable des buralistes. — Jean-Philippe Ksiazek AFP/Archives

Plus besoin d'aller à La Poste pour envoyer de l'argent à l'étranger. Le bureau de tabac suffira. MoneyGram, numéro deux mondial du transfert d'argent derrière Western Union, devait inaugurer ce nouveau service en France ce mercredi.
 
Un service principalement utilisé par les migrants, comme le souligne Le Monde daté de jeudi, qui cite les chiffres du ministère de l'Immigration, partenaire de l'opération: quelque 8 milliards d'euros ont transité entre la France et leurs pays d'origine en 2009.

Quasi-monopole de Western Union

Selon le quotidien, l'initiative de MoneyGram met fin au quasi-monopole de Western Union, qui bénéficie d'un partenariat avec la Banque postale depuis 1994, lui permettant d'être présente dans 6000 agences en France.
 
Le leader du transfert d'argent ne compte pas en rester là. Western Union a ainsi annoncé le 2 juin une baisse de ses tarifs pour le transfert de l'argent des migrants, une annonce soutenue par le ministre de l'Immigration, Eric Besson.

La France épinglée pour ses tarifs

Ce dernier a lancé le 20 mai un site de comparaison des coûts de transferts de devises par les immigrés, envoidargent.fr, impliquant 12 établissements et couvrant 21 pays, essentiellement en Afrique.
 
A l'automne 2009, la France s'est fait rappeler à l'ordre par la Banque mondiale pour ses tarifs alors parmi les plus élevés au monde. Une occasion saisie par Eric Besson, selon Le Monde, pour redorer son image ternie par sa lutte contre l'immigration irrégulière.