Fusillade de Villiers-sur-Marne: le commando était composé d'une dizaine de personnes

ENQUETE Les malfaiteurs sont plus nombreux que prévus...

Avec agence
— 
Deux véhicules calcinés après la fusillade qui a coûté la vie à une policière le 20 mai 2010 à Villiers-sur-Marne (Val-de-Marne).
Deux véhicules calcinés après la fusillade qui a coûté la vie à une policière le 20 mai 2010 à Villiers-sur-Marne (Val-de-Marne). — B.LANGLOIS/AFP

L’enquête progresse. Le commando à l'origine de la fusillade qui a coûté la vie à la policière municipale Aurélie Fouquet le 20 mai dernier à Villiers-sur-Marne (Val-de-Marne) était composé d'une dizaine de personnes, a affirmé ce samedi le ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux. Six ou sept membres étaient évoqués à l’origine.

De nouvelles identifications en cours

Le ministre, venu inaugurer à Puy-Guillaume la première installation de vidéo-surveillance du département du Puy-de-Dôme, a déclaré que «les investigations se poursuivent, notamment grâce à la vidéo-protection et aux traces ADN et digitales», précisant que «de nouvelles identifications auraient lieu dans les tout prochains jours et qu'une troisième identification était, dès à présent, quasi certaine».

«Les responsables seront inéluctablement identifiés, interpellés et sanctionnés car la puissance publique finit toujours par l'emporter», a ajouté Brice Hortefeux.

Un seul membre arrêté pour le moment

Le 20 mai, Aurélie Fouquet avait été atteinte de trois balles à la sortie de l'autouroute A4, à Villiers-sur-Marne, alors qu'elle pensait intervenir pour un banal accident de la route. Elle venait en fait de croiser la route d'un commando de plusieurs hommes armés de fusils d'assaut et lancés dans une sanglante course-poursuite sur l'autoroute avec des policiers.

Un homme de 42 ans, Malek Khider, arrêté à son domicile, a avoué appartenir au commando à l'origine de la fusillade et a été mis en examen, dans ce dossier, notamment pour «assassinat».