Deux cérémonies de recueillement pour les victimes du Rio-Paris

COMMEMORATION La première rassemblera plus de 1.000 proches des victimes du crash, la seconde permettra de dévoiler une stèle commémorative...

B.D. avec agence
— 
Le 17 juin 2009, un plongeur de la marine brésilienne récupère des débris du vol Air France AF447, à environ 1.200 km au nord-est de Recife.
Le 17 juin 2009, un plongeur de la marine brésilienne récupère des débris du vol Air France AF447, à environ 1.200 km au nord-est de Recife. — HO NEW/REUTERS

Deux cérémonies du souvenir. Un an jour pour jour  après l'accident du vol AF 447 d'Air France dans l'océan Atlantique,  les familles des 228 victimes doivent se réunir ce mardi à Paris pour des  cérémonies de recueillement.

A 10h, plus de 1.150 personnes, dont environ 970  proches de 29 nationalités différentes, seront rassemblées au Parc  Floral, dans l'est parisien. «80% des victimes seront représentées», a  précisé un porte-parole de la compagnie française, ajoutant que la  cérémonie serait strictement privée et interdite d'accès aux  journalistes.

Une stèle avec 228 hirondelles incrustées

Les responsables de quatre associations des familles et  proches des victimes (association allemande, brésilienne, italienne et  française), dont certains accusent les autorités françaises de ne pas  vouloir faire la lumière sur ce qui s'est passé en raison d'intérêts  financiers, participeront aux cérémonies mardi. Parmi les officiels, le directeur général d'Air France  Pierre-Henri Gourgeon et le secrétaire d'Etat au Transport Dominique  Bussereau seront présents. Des textes profanes et religieux catholique, juif, protestant  et musulman seront lus lors de cette cérémonie traduite dans quinze  langues.

Après un déjeuner au parc Floral, une stèle dans un matériau  translucide avec 228 hirondelles incrustées, semblable à celle dévoilée à Rio, sera  inaugurée à 15h au cimetière du Père Lachaise. Les mots «En mémoire» y sont gravés dans les 20 langues qui  étaient parlées à bord du vol. Si certaines familles le souhaitent, le  nom des victimes pourra être gravé sur le socle de granite de la stèle.