20 Minutes : Actualités et infos en direct
témoignageLe témoignage de Muriel Cousin contre Gérard Miller sur son agression

Gérard Miller a mis « sa main sous mon pull, dans mon pantalon », raconte Muriel Cousin

témoignageLa journaliste et autrice fait partie des dizaines de femmes qui accusent le psychanalyste d’avoir abusé d’elles
Muriel Cousin et son mari Stéphane Guillon au stade Philippe Lenglen lors de Roland Garros, en 2010.
Muriel Cousin et son mari Stéphane Guillon au stade Philippe Lenglen lors de Roland Garros, en 2010.  - LYDIE/SIPA / /SIPA
Cécile De Sèze

C.d.S

Les accusations contre Gérard Miller s’additionnent. Des dizaines de femmes pointent du doigt les pratiques du psychanalyste à leur encontre et dénoncent des actes d’agressions sexuelles. Parmi elles, Muriel Cousin. Après avoir témoigné dans Elle, l’autrice et journaliste a de nouveau pris la parole dans l’émission C l’hebdo sur France 5 ce samedi soir. Elle a raconté en détail l’agression dont elle a été victime dans le bureau de Gérard Miller, un homme en qui elle avait jusqu’ici confiance.

Prétextant vouloir faire « un papier sur l’hypnose », le psychanalyste médiatique fait un appel à cobayes. « Intéressée par toutes les thérapies qui pouvaient exister », Muriel Cousin fonce et « ne se doute pas ». D’autant que Gérard Miller, est « psychanalyste » et donc « censé soigner les âmes blessées, les âmes qui ont eu des traumatismes, il n’est pas censé en créer ».

« Gravement anorexique »

Une fois dans son bureau, la séance d’hypnose commence. Elle se souvient : « J’étais allongée par terre, il s’est mis à côté de moi. Il m’a dit "ton corps est lourd, tu sens la chaleur". A ce moment-là, il a commencé à mettre sa main sous mon pull, à me toucher les seins, puis sa main dans mon pantalon, sur mon sexe ». Dans un mouvement instinctif, Muriel Cousin est « sortie d’une sorte d’état de torpeur » et est partie. « Dans un premier temps, j’en ai parlé absolument à personne, j’étais super mal, j’étais anéantie », ajoute-t-elle.

Cette agression a laissé des traces. Muriel Cousin revient également sur ses traumatismes à cause desquels elle assure avoir « raté presque tout » dans sa vie. Elle raconte encore qu’elle est devenue « gravement anorexique », car « le tout c’est d’avoir mal autrement que le mal qu’on a en soi ».

Sujets liés