20 Minutes : Actualités et infos en direct
Un choixLe fils d’Amélie Oudéa-Castéra aurait profité d’une faille de Parcoursup

Le fils d’Amélie Oudéa-Castéra aurait bénéficié d’un contournement des règles de Parcoursup à Stanislas

Un choixL’établissement scolaire privé dans lequel le fils de la ministre était scolarisé a été rappelé à l’ordre par le ministère
L'établissement privé dans lequel le fils de la nouvelle ministre de l’Éducation nationale Amélie Oudéa-Castéra était inscrit a été rappelé à l'ordre pour avoir contourné les règles de Parcoursup.
L'établissement privé dans lequel le fils de la nouvelle ministre de l’Éducation nationale Amélie Oudéa-Castéra était inscrit a été rappelé à l'ordre pour avoir contourné les règles de Parcoursup. - G. Cezard/Sipa / SIPA
20 Minutes avec AFP

20 Minutes avec AFP

La nouvelle ministre de l’Éducation nationale Amélie Oudéa-Castéra est toujours au cœur d’un cyclone médiatique. Très critiquée pour ses propos sur l’école publique, la ministre est cette fois visée par des attaques concernant l’établissement scolaire privé dans lequel son fils était scolarisé. D’après une information révélée par Mediapart, l’établissement Stanislas a été rappelé à l’ordre par le ministère de l’Enseignement supérieur sur un « contournement » des règles de Parcoursup. Le fils de la ministre de l’Education serait concerné.

La garantie d’être admis

Un rapport dévoilé cette semaine par le média en ligne relève qu’à Stanislas, « certains élèves sont incités à renoncer à leurs autres vœux dans Parcoursup » en échange de la « garantie d’être admis » en classe préparatoire aux grandes écoles (CPGE). Le rapport relève que la pratique est « très isolée » parmi les lycées ayant des CPGE : « En 2023, sur plus de 600.000 lycéens ayant formulé des vœux dans Parcoursup, il y a seulement 41 candidats qui n’ont fait qu’un seul vœu » pour une CPGE dans l’établissement où ils sont en terminale et « 38 sont des élèves de Stanislas ». Selon Mediapart, le fils aîné de la ministre de l’Education nationale, Amélie Oudéa-Castéra, dans la tourmente depuis plus d’une semaine, figure parmi ces 38 élèves.

Un courrier a été adressé le 17 janvier à Stanislas « pour lui rappeler ses engagements » à respecter la charte de Parcoursup, notamment de « respect des principes de Liberté d’expression des vœux émis et de choix des propositions d’admission et de non-discrimination, d’égalité de traitement, d’équité et de transparence », précise le ministère de l’Enseignement supérieur.

Le directeur de Stanislas se défend

Le directeur de Stanislas Frédéric Gautier a affirmé dimanche sur BFMTV que « personne n’est lésé ». Les élèves de Stanislas décident « eux-mêmes » du choix qu’ils font et « il y a largement de la place pour tous les autres élèves qui veulent postuler, donc il n’y a pas de délit d’initié », a-t-il poursuivi.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

L’entourage de la ministre n’était pas joignable dans l’immédiat dimanche. Dans une réponse fournie à Mediapart, il a fait savoir que « comme d’autres familles », celle de la ministre « a suivi la procédure prévue par Stanislas et chacune des étapes prévues par Parcoursup ».

Sujets liés