20 Minutes : Actualités et infos en direct
start-up nationDes agents du Mucem s’en prennent au directeur, ex-conseiller de Macron

Marseille : Des agents du Mucem dénoncent le management du directeur, ex-conseiller de Macron

start-up nationPierre-Olivier Costa voit son management mis en cause par une partie du personnel, qui l’accuse dans une lettre de « mettre à mal le projet scientifique » du musée
Pierre-Olivier Costa a pris en novembre 2022 la direction du Musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée (Mucem) situé au bout du Vieux-Port à Marseille.
Pierre-Olivier Costa a pris en novembre 2022 la direction du Musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée (Mucem) situé au bout du Vieux-Port à Marseille. - LUDOVIC MARIN AFP / afp
20 Minutes avec AFP

20 Minutes avec AFP

Un an après sa nomination à la tête du Mucem à Marseille, l’ex-conseiller d’Emmanuel Macron, Pierre-Olivier Costa, voit son management mis en cause par une partie du personnel qui l’accuse vendredi dans une lettre de « mettre à mal le projet scientifique » du musée.

« Nous avons acté collectivement de dysfonctionnements anciens, mais aussi très récents », ont écrit des représentants du personnel du musée national dans cette longue lettre adressée à l’ex-directeur de cabinet de Brigitte Macron.

« Souffrance au travail »

La missive, signée par des représentants du syndicat SUD-Solidaires, a également été envoyée au ministère de la Culture. Pierre-Olivier Costa a pris en novembre 2022 la direction du Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée (Mucem) situé au bout du Vieux-Port à Marseille.

L’accusant de ne pas avoir « su prendre la mesure de la souffrance au travail » pourtant exprimée à plusieurs reprises, des représentants du personnel expliquent avoir mené une « enquête-collecte » auprès de « l’ensemble des agents du Mucem, fonctionnaires et contractuels, des assistant.es aux chef.fes de service ».

Parmi les dysfonctionnements pointés, ils déplorent notamment « la mise à mal du projet scientifique et de l’image du Mucem » et disent regretter « amèrement que soient systématiquement opposés le contenu scientifique et le contenu émotionnel, et que la richesse apportée à (leur) établissement par le monde de la recherche et de la création soit jugée élitiste ».

Ils s’inquiètent également de la réputation du musée qui « pâtit de ces dysfonctionnements », évoquant « les artistes à qui l’on impose des décisions peu claires, des horaires de répétition difficiles à tenir (…), les partenaires rencontrés par les conseillers-prestataires sans les interlocuteurs internes habituels. » La lettre dénonce notamment un management « exercé en dehors du cadre légal par deux conseillers-prestataires » choisis par Pierre-Olivier Costa, management jugé « parfois toxique ».

Les représentants du personnel s’alarment aussi d’un « manque de visibilité » sur l’avenir du Mucem : aucun projet d’exposition n’a été validé au-delà du printemps 2025, explique la lettre, « alors que le bon usage est d’établir un planning sur trois ans ». Contacté, le directeur du Mucem n’était pas joignable dans l’immédiat.

Sujets liés