20 Minutes : Actualités et infos en direct
9 décembreLa manifestation du collectif Urgence Palestine interdite à Marseille

Guerre Hamas-Israël : Une manifestation interdite à Marseille pour sa référence à l’Intifada

9 décembre« Le risque d’affrontements entre sympathisants et opposants à la cause palestinienne est réel », estime la préfecture de police
A Marseille, le 26 novembre dernier (photo d'illustration)
A Marseille, le 26 novembre dernier (photo d'illustration) - LOUAI BARAKAT/SIPA / SIPA
Caroline Delabroy

C.D.

Contrairement aux précédents rassemblements, la manifestation du collectif Urgence Palestine Marseille est interdite ce samedi pour « risques graves de trouble à l’ordre public ». Pour la préfecture de police des Bouches-du-Rhône, « l’image d’un combattant palestinien coiffé d’un keffieh et muni d’un lance-pierres brisant une vitre » ne passe pas : « Les appels à la manifestation ne se limitent donc pas à commémorer l’Intifada de 1987 mais visent clairement à en importer les logiques d’affrontement et les modes opératoires à Marseille, et incitent à la violence », estime-t-elle dans l’arrêté préfectoral interdisant la manifestation.

L’arrêté met aussi en avant la « vidéo appelant à la manifestation » dans laquelle « les organisateurs évoquent les crimes d’Israël, le colonialisme, l’apartheid ». « Ils concluent leur appel à participer à cette manifestation par le slogan 'Vive la résistance', terme qui légitime les actes terroristes commis par le Hamas le 7 octobre dernier en Israël », poursuit l’arrêté.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

« Il est naturel pour nous de commémorer » le 9 décembre

Pour la préfecture, « les slogans choisis par l’organisateur et l’objet de la manifestation (…) créent un tel émoi que le risque d’affrontements entre sympathisants et opposants à la cause palestinienne est réel en l’espèce », « à l’inverse d’autres manifestations propalestiniennes qui se sont déroulées récemment à Marseille ».

Le collectif Urgence Palestine Marseille appelait à manifester samedi au départ de la porte d’Aix pour commémorer le 36e anniversaire de la première Intifada, qui a commencé le 9 décembre 1987 et pris fin en 1993.

« Les mots d’ordre d’Urgence Palestine Marseille sont clairs, écrit le collectif sur Facebook dans un post datant d’avant l’arrêté, et il est donc naturel pour nous de commémorer de tel mouvement de résistance mais aussi de célébrer le courage d’un peuple qui lutte par les pierres face à une armée coloniale soutenue par une coalition internationale honteuse. »

Sujets liés