20 Minutes : Actualités et infos en direct
PAS BOUGEREnquête ouverte après une pause déj trop stricte dans une école de Marseille

Marseille : Enquête administrative ouverte après une pause déjeuner trop autoritaire dans une école

PAS BOUGERRéunis dans une salle polyvalente avec leur pique-nique, les écoliers, surveillés par des agents remplaçants palliant les grévistes, se sont vus réserver un traitement très autoritaire
Ce lundi, le temps était à la pluie à Marseille et la cinquantaine d'élèves étaient réunis dans une salle polyvalente pour manger leur pique-nique. (illustration)
Ce lundi, le temps était à la pluie à Marseille et la cinquantaine d'élèves étaient réunis dans une salle polyvalente pour manger leur pique-nique. (illustration) - Franck Lodi / Sipa / Sipa
Alexandre Vella

A.V.

Les écoliers de Bonneveine à Marseille (8e arrondissement) sont visiblement sortis choqués de leur pause déjeuner ce lundi, a repéré La Provence. En cause, une méthode de surveillance très autoritaire des agents, remplaçants les titulaires grévistes, pour obtenir le calme.

Pierre Huguet, adjoint en charge des écoles, a annoncé ce mercredi sur X avoir « diligenté une enquête administrative » après que le quotidien provençal a rapporté des brimades réservées aux élèves relatées par un parent : « Interdit de parler, chuchoter et même sourire, ils leur ont fait croire qu’ils leur avaient mis des avertissements, les ont menacés de ne pas manger… ».

Sujets liés