20 Minutes : Actualités et infos en direct
happyPlus de 80 % des salariés sont satisfaits dans leur entreprise

Plus de 80 % des salariés français sont satisfaits dans leur entreprise, selon cette étude

happyD’après cette enquête, 74 % des sondés ont également affirmé être attachés à leur société et 68 % sont fiers d’y appartenir
Une salariée à son bureau. (illustration)
Une salariée à son bureau. (illustration) - StartupStockPhotos / Pixabay / Pixabay
20 minutes avec agence

20 minutes avec agence

Dans ce contexte social et économique difficile, que pensent les employés de leur entreprise ? Selon le baromètre Ifop pour No Com/France Invest, 81 % des salariés sondés sont satisfaits de leur situation professionnelle dans leur société. Dans le détail, 17 % sont même « très satisfaits », 64 % « plutôt satisfaits » et seulement 3 % « très mécontents ». Cette enquête a été menée auprès de 1.502 salariés d’entreprises de plus de 500 personnes, indique Le Parisien.

D’après les résultats, 74 % des sondés ont également affirmé être attachés à leur entreprise et 68 % sont fiers d’y appartenir. Et selon Pierre Giacometti, cofondateur du cabinet de conseil en stratégie et communication No Com, la crise sanitaire n’y est pas pour rien. « Dans un environnement très anxiogène et alors que la défiance fait rage, une impressionnante majorité de salariés perçoit son entreprise comme une structure refuge, protectrice », explique-t-il à nos confrères.

La rémunération comme motivation principale

Néanmoins, tout n’est pas tout rose dans les entreprises françaises. L’étude révèle en effet que seulement 13 % de salariés sont fidèles à leur société. 40 % la soutiennent « mais avec modération », alors que 29 % sont à la fois « disponibles et méfiants » et que 18 % sont carrément « insatisfaits et critiques ».

Qu’est-ce qui les motive à rester dans leur entreprise ? D’après les résultats du baromètre, la rémunération est désormais centrale dans la motivation de salariés (45 %). Ce chiffre était de 41 % en 2019. « Plus que jamais, le bulletin de paie, c’est le premier critère qui explique pourquoi on a choisi son entreprise. Il a supplanté la sécurité de l’emploi qui était au plus fort après la crise sanitaire », décrypte Pierre Giacometti dans les colonnes du quotidien francilien.

Sujets liés