20 Minutes : Actualités et infos en direct
DécrochageLa France enregistre une baisse « historique » du niveau en maths

Classement Pisa : La France enregistre une baisse « historique » du niveau en maths

DécrochageL’enquête Pisa, qui vient d’être dévoilée, mesure le niveau des élèves âgés de 15 ans dans 81 pays membres de l’OCDE. Les résultats de la France sont dans la moyenne, mais les difficultés en maths s’accentuent nettement
La baisse de niveau en maths est observée dans la plupart des pays, en particulier en France.
La baisse de niveau en maths est observée dans la plupart des pays, en particulier en France. - A. Gelebart/20 Minutes / 20 MINUTES
Frédéric Brenon

F.B. avec AFP

C’est un peu la cata. La France connaît une baisse « historique » du niveau de ses élèves âgés de 15 ans en mathématiques dans l’édition 2022 de l’enquête Pisa publiée ce mardi par l’OCDE. « En mathématiques, la forte baisse observée en France entre 2018 et 2022 est la plus importante observée depuis la première étude Pisa » en 2000, note l’OCDE, qui précise que cette baisse est de « 21 points, contre une baisse de 15 points pour la moyenne OCDE ».

L’enquête Pisa, de son vrai nom Programme international de suivi des acquis des élèves, mesure les performances des élèves de quinze ans dans 81 pays membres de l’OCDE dans le domaine de la lecture, des sciences et des maths. Principal fait marquant de cette édition 2022 : les résultats internationaux « montrent une baisse inédite de la performance des élèves », souligne l’OCDE.

La France, elle, se situe, comme en 2018 dans la moyenne des pays étudiés, « à un niveau comparable à celui de l’Espagne, la Hongrie et la Lituanie dans les trois matières », relève Irène Hu, analyste de l’OCDE.

Une baisse en maths qui n’est pas nouvelle

C’est dans le domaine des mathématiques que les élèves des 81 pays étudiés connaissent le plus de difficultés. « La France ne connaît pas sa première baisse de niveau en maths », explique Eric Charbonnier, spécialiste de l’éducation à l’OCDE. Dans les éditions Pisa précédentes, « une baisse avait déjà été observée entre 2003 et 2006 puis les résultats sont restés stables entre 2006 et 2018 », précise-t-il.

En revanche, les élèves français, qui étaient parmi les plus anxieux des pays de l’OCDE vis-à-vis des mathématiques jusqu’à présent, ont désormais « un niveau d’anxiété au niveau de la moyenne OCDE », un changement qui s’explique par une baisse du niveau d’anxiété des élèves en France entre 2012 et 2022 combinée dans le même temps à une augmentation du niveau d’anxiété dans de nombreux pays de l’OCDE.

Ces mauvais résultats en 2022 « sont à inscrire dans le contexte particulier de la pandémie mondiale de Covid-19 mais le Covid n’est pas l’unique explication », selon Eric Charbonnier. « Le problème d’attractivité [du métier d’enseignant] a un impact sur les résultats également, comme la crise du Covid », assure-t-il.

Sujets liés