20 Minutes : Actualités et infos en direct
déplacementsA Bourg-en-Bresse, une « carotte » de 100 euros pour faire du covoiturage

Bourg-en-Bresse : Les automobilistes payés jusqu’à 100 euros par mois pour faire du covoiturage

déplacementsDepuis le 1er décembre, les actifs peuvent percevoir jusqu’à 3 euros par passager transporté dans une limite de 80 kilomètres
Les élus de Bourg-en-Bresse (Ain) ont mis en place un système pour encourager le covoiturage. Les volontaires percevront jusqu'à 100 euros par mois pour prendre des passagers sur leur trajet domicile-travail.
Les élus de Bourg-en-Bresse (Ain) ont mis en place un système pour encourager le covoiturage. Les volontaires percevront jusqu'à 100 euros par mois pour prendre des passagers sur leur trajet domicile-travail. - A. GELEBART / 20 MINUTES / A. GELEBART / 20 MINUTES
Caroline Girardon

C.G.

C’est ce qu’ils appellent « une carotte ». Les élus de Bourg-en-Bresse et de son agglomération ont décidé de mettre la main à la poche pour inciter les automobilistes à covoiturer lorsqu’il s’agit d’effectuer les trajets domicile-travail. Dans le département de l’Ain, 83 % des actifs utilisent leur voiture pour se rendre à leur travail, voyageant seuls la plupart du temps.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Depuis le 1er décembre, les volontaires, qui doivent passer au préalable par l’application BlaBlaCar Daily, sont indemnisés à hauteur de 1,50 euro minimum par jour pour prendre des passagers.

Pour les trajets de trois à cinq kilomètres, ils perçoivent 1,50 euro pour chaque personne embarquée à bord de leur véhicule. Le forfait passe à 3 euros lorsque le trajet dépasse les 30 kilomètres. Le plafond a été fixé à 100 euros maximum par mois dans la limite de 80 kilomètres, précise la collectivité. A noter que les passagers n’ont rien à payer.

Sujets liés