20 Minutes : Actualités et infos en direct
SECURITEDarmanin veut une « extrême vigilance » des préfets pour la fête de Hanouka

Fête juive de Hanouka : Gérald Darmanin exige une « extrême vigilance » des préfets

SECURITELes personnes de confession juive vont célébrer du 7 au 15 décembre Hanouka, la fête des lumières
Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin face à une policière, aux abords du stade de France le 13 octobre 2023.
Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin face à une policière, aux abords du stade de France le 13 octobre 2023. - Philemon Henry / SIPA
20 Minutes avec AFP

20 Minutes avec AFP

Alors que le niveau de la menace terroriste est « très élevé » en France, Gérald Darmanin insiste une nouvelle fois sur la sécurité. Dans un télégramme daté de dimanche, le ministre de l’Intérieur a ainsi demandé à tous les préfets une « extrême vigilance » pour la fête juive de Hanouka, dans un contexte de guerre entre le Hamas et Israël au Proche-Orient.

A partir de jeudi, les personnes de confession juive célébreront pendant huit jours, jusqu’au 15 décembre, Hanouka, la fête des lumières.

Un attentat à Paris samedi soir

Gérald Darmanin a demandé que soit assurée « une vigilance renforcée par une présence statique visible aux heures d’arrivée et de départ des fidèles, lors des rassemblements et offices ». Le télégramme est annoté d’un mot écrit de sa main : « Merci d’appliquer ad litteram cette instruction ».

Samedi soir, un islamiste radical a tué au couteau et au marteau un jeune touriste germano-philippin de 23 ans et blessé deux personnes près de la tour Eiffel. Armand Rajabpour-Miyandoab, Franco-iranien de 26 ans, avait prêté allégeance au groupe Etat islamique dans une vidéo publiée sur son compte X, qui comportait « de nombreuses publications sur le Hamas, Gaza et plus généralement la Palestine », selon le procureur antiterroriste Jean-François Ricard.

En France, depuis le 7 octobre, date de l’attaque massive du Hamas contre Israël, plus de 1.500 actes et propos antisémites avaient été recensés mi-novembre, avec près de 600 interpellations selon le ministère de l’Intérieur.

Sujets liés