20 Minutes : Actualités et infos en direct
FêteAllez-vous pouvoir trouver facilement des huîtres pour Noël ?

Noël : Allez-vous pouvoir trouver facilement des huîtres pour les fêtes de fin d’année ?

FêteLes dégâts causés par les tempêtes ne devraient pas avoir trop d’impact sur le volume de la marchandise disponible
Le volume disponible devrait permettre de satisfaire tous les amateurs d'huîtres. (illustration)
Le volume disponible devrait permettre de satisfaire tous les amateurs d'huîtres. (illustration) - Mickaël Bosredon / 20 Minutes
20 Minutes avec agence

20 Minutes avec agence

Après les trois tempêtes qui ont successivement balayé l’ouest et le nord de la France fin octobre et début novembre, l’heure est maintenant à la constatation des dégâts pour les ostréiculteurs. Un constat d’autant plus important que les fêtes de fin d’année approchent et constituent un énorme temps fort de la consommation d’huîtres. Si les dommages sont pour l’instant difficiles à estimer, « il y aura suffisamment d’huîtres pour Noël », a d’ores et déjà assuré Philippe Le Gal, président du Comité national de la conchyliculture (CNC), rapporte BFM Business.

Les dégâts causés par les intempéries de ces dernières semaines sont très disparates en fonction des territoires et même des parcelles, avec, dans une même zone, certains parcs détruits et d’autres épargnés. Pour l’heure, les producteurs ont pu remarquer « un certain nombre de dégâts », notamment au niveau des parcs éloignés des côtes, avec du matériel cassé ou tordu et des poches d’huîtres ensablées, les exposant à la mort après huit jours dans le sable.

A quel prix ?

Toutefois, si « les tempêtes ont perturbé la production », ces évènements « sont relativement fréquents », comme l’a assuré Laurent Chiron, président du Groupement qualité huîtres Marennes-Oléron. Au bassin charentais, qui fournit 20 % des huîtres françaises, on ne parle ainsi que de « quelques pertes de stock » limitées. Plus bas, dans le bassin d’Arcachon (Gironde), certains parcs, comme celui du banc d’Arguin, ont néanmoins connu d’importants dégâts.

Reste à déterminer si les tempêtes vont avoir un impact sur les prix auxquels seront vendues les huîtres à Noël. Les tarifs ont été négociés entre les ostréiculteurs et les distributeurs au début de l’automne. Des baisses par rapport à l’année dernière ont été actées, notamment pour les producteurs du bassin Marennes-Oléron. Pour autant, « on ne sait pas si les distributeurs répercuteront cette baisse », a souligné Laurent Chiron.

Sujets liés