20 Minutes : Actualités et infos en direct
DROGUESDeux individus interpellés dans un quartier en proie aux trafics à Nice

Nice : Impressionnante opération de police dans un quartier en proie aux trafics, deux individus interpellés

DROGUESUn signalement faisant état de plusieurs hommes armés retranchés dans un des immeubles du quartier des Moulins
Des CRS, mardi dans le quartiers des Moulins, à Nice
Des CRS, mardi dans le quartiers des Moulins, à Nice - Syspeo / Sipa / SIPA
Fabien Binacchi

F.B.

L'essentiel

  • Dès 13h30 ce jeudi, un large dispositif de police a été déployé aux Moulins, un quartier prioritaire de l’ouest de Nice en proie à des trafics de drogue et théâtre, ces derniers jours, de plusieurs fusillades, après un signalement faisant état de plusieurs hommes armés retranchés dans un des immeubles.
  • Vers 15h30, le maire de Nice et le directeur départemental de la sécurité publique des Alpes-Maritimes ont annoncé que deux personnes avaient été arrêtées, sans que des armes soient finalement retrouvées.
  • Les forces de l’ordre sont particulièrement en alerte dans ce quartier où plusieurs coups de feu ont fait des blessés ces derniers jours, sur fond de règlements de compte autour de trafics de drogue.

La zone était bouclée. Dès 13h30 ce jeudi, un large dispositif de police a été déployé aux Moulins, un quartier prioritaire de l’ouest de Nice en proie à des trafics de drogue et théâtre, ces derniers jours, de plusieurs fusillades. Les forces de l’ordre, appuyées par le Raid et la CRS 81, déployée sur place depuis mardi, après un signalement faisant état de plusieurs hommes armés retranchés dans un des immeubles.

Vers 15h30, le maire de Nice et le directeur départemental de la sécurité publique des Alpes-Maritimes ont annoncé que deux personnes avaient été finalement arrêtées.

« Une arme de guerre nous avait été signalée »

« Les deux individus qui présentaient des dangers et qui semblaient porteurs de ces armes ont été interpellés », a déclaré Christian Estrosi, sur place, précisant qu'« il n’y avait pas eu de réel acte de violence aujourd’hui ». « Comme une arme de guerre nous avait été signalée, nous avons pris les précautions d’usage en faisant travailler le Raid », a précisé Frédéric Pizzini, le directeur départemental de la sécurité publique, selon qui au final, « aucune arme n’a été retrouvée ». Dans un post publié sur X, la police nationale avait invité à « éviter le secteur ». Contactée par 20 Minutes, la préfecture confirmait qu’une opération est en cours, sans donner plus de détail dans un premier temps. Des véhicules blindés du Raid étaient sur place.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Les forces de l’ordre sont particulièrement en alerte dans ce quartier où plusieurs coups de feu ont fait des blessés ces derniers jours, sur fond de règlements de compte autour de trafics de drogue. « On rendra coup sur coup », avait affirmé sur place, mardi, le préfet des Alpes-Maritimes Hugues Moutouh. « On ne lâchera rien. On pilonne les points de deal », avait-il aussi lâché, expliquant que 648 interpellations, dont 235 concernant des mineurs, avaient eu lieu en huit mois. Depuis le mois d’avril, au moins 320 opérations de démantèlement ont été menées dans le quartier, selon les données des services de l’Etat.

Sujets liés