Des poursuites contre les organisateurs d'un apéro géant à Nice (qui n'a pas encore eu lieu)?

SOCIETE C'est ce que souhaite le maire de Nice, Christian Estrosi...

Avec agence

— 

Le ministre de l'Industrie et maire de Nice, Christian Estrosi, a affirmé dimanche avoir «interdit» un «apéro géant» organisé par le biais de Facebook le 12 juin dans sa ville. 

Interrogé par le «Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro», il a  précisé:  «Je fais appel à Facebook pour m'accompagner, pour m'aider (...) pour remonter à l'origine de ceux qui ont pris cette initiative» afin «que nous puissions avec l'aide du procureur de la République engager des poursuites nécessaires», a ajouté le ministre.

«Aucun interlocuteur» 

«Nous ferons en sorte que des décisions soient prises pour qu'ils soient neutralisés et qu'ils prennent en charge une part de la responsabilité qui leur incombe», a-t-il précisé. 

Christian Estrosi a estimé que cette initiative représenterait «un risque pour la sécurité» parce que «d'autres événements» sont prévus le même jour à Nice et car il n'a «aucun interlocuteur en face pour pouvoir garantir la sécurité à (ses) concitoyens».