20 Minutes : Actualités et infos en direct
TRANSPORTSLa perspective d’une grève à Noël s’éloigne à la SNCF

SNCF : La perspective d’une grève à Noël s’éloigne

TRANSPORTSRéunis en intersyndicale mardi, les syndicats de la SNCF n’ont pas validé l’idée lancée par Sud-Rail
A passenger walks with luggage past a TGV speed train on the platforms of Paris' Gare du Nord station, on October 7, 2023. (Photo by MIGUEL MEDINA / AFP)
A passenger walks with luggage past a TGV speed train on the platforms of Paris' Gare du Nord station, on October 7, 2023. (Photo by MIGUEL MEDINA / AFP) - Miguel Medina / AFP
20 Minutes avec AFP

20 Minutes avec AFP

Réunis en intersyndicale mardi, les syndicats de la SNCF n’ont pas validé l’idée d’une grève à Noël pour faire pression sur la direction sur la question des salaires, a-t-on appris de sources syndicales.

L’idée d’un mouvement social pendant les fêtes de fin d’année avait été agitée par Sud-Rail, troisième syndicat du groupe, pour « construire une puissante mobilisation, exclusivement sur le sujet des salaires ».

Le syndicat avait donc convoqué une intersyndicale pour aborder la question. Selon plusieurs participants à la réunion, la CGT-Cheminots, l’Unsa-Ferroviaire et la CFDT-Cheminots ont tous rejeté la possibilité de faire la grève à Noël.

« On a convenu de se revoir en janvier pour peut-être construire un mouvement sur les salaires à ce moment-là », a confié à l’AFP une source syndicale. La direction de la SNCF a proposé une « augmentation moyenne » des salaires de 4,6 % pour l’année 2024, dont 1,8 % d’augmentation générale.

Faible mobilisation

D’après un autre participant à la réunion, les fédérations cheminotes se sont mises d’accord pour écrire une lettre à la direction du groupe ferroviaire, exigeant l’ouverture de négociations annuelles obligatoires (NAO) pour l’année 2025 dès le premier trimestre 2024. Une manière de maintenir la pression sur la direction sur la question des rémunérations.

Sud-Rail n’était pas joignable dans l’immédiat mais il est peu probable de voir le syndicat lancer seul un mouvement de grève, surtout au vu de la faible mobilisation lors des dernières journées de grève à la SNCF, a rapporté un dirigeant syndical.

L’ensemble des syndicats ont également été reçus par la direction mardi pour aborder la question des compensations financières accordées aux cheminots pendant la période des Jeux olympiques. Ces derniers sont fortement incités à décaler leurs congés estivaux pour assurer une offre suffisante de transport pendant la durée de la compétition. « Les négociations n’en sont qu’à leur début et on a convenu de se revoir début janvier », a rapporté un participant à la réunion.

Sujets liés