20 Minutes : Actualités et infos en direct
IntempériesInondations dans le Pas-de-Calais : Le département repasse en vigilance rouge aux crues
live

Terminé

Inondations dans le Pas-de-Calais : Le département repasse en vigilance rouge aux crues

IntempériesLe président de la République, Emmanuel Macron, en visite dans les territoires touchés par les inondations, a assuré les sinistrés du soutien de l’Etat et annoncé plusieurs mesures d’aides
Emmanuel Macron a annoncé mardi que « toutes les communes qui l'ont demandé », soit 214 dans le Pas-de-Calais et « une trentaine dans le Nord », seraient classées en catastrophe naturelle après les inondations qui ont meurtri ces départements.
Emmanuel Macron a annoncé mardi que « toutes les communes qui l'ont demandé », soit 214 dans le Pas-de-Calais et « une trentaine dans le Nord », seraient classées en catastrophe naturelle après les inondations qui ont meurtri ces départements. - FRANCOIS GREUEZ/SIPA / SIPA
M.L, G.D et M.P

M.L, G.D et M.P

L’ESSENTIEL

  • Depuis plus d’une semaine, l’ouest du Pas-de-Calais subit un épisode d’intenses et régulières précipitations qui ont engendré des crues, parfois historiques, de plusieurs cours d’eau.
  • Dans le secteur concerné, près de 300 communes ont été inondées, les routes barrées et les écoles fermées. De nombreuses habitations ont été évacuées et les dégâts matériels sont très importants. En revanche le nombre de blessés reste limité, moins d’une dizaine depuis le début de l’épisode.
  • Ce mardi, le président de la République est attendu sur place, pour rendre hommage aux secours et assurer les sinistrés du soutien du gouvernement. Il a notamment annoncé l’état de catastrophe naturelle pour 214 communes du Pas-de-Calais ainsi que la craétion d’un fonds de soutien aux collectivités de 50 millions d’euros.

A VOIR

A LIRE AUSSI


18h31

Ce live est maintenant terminé

Merci de nous avoir suivis. La rédaction de 20 Minutes continuera demain de vous informer sur les inondations dans le Pas-de-Calais.

18h28

Le Pas-de-Calais repasse en vigilance rouge aux crues

Le Pas-de-Calais est passé en vigilance rouge aux crues pour la rivière Liane, dans la région de Boulogne-sur-Mer, en raison de « pluies très intenses » mardi après-midi, a annoncé Météo-France, qui craint « un épisode potentiellement supérieur aux crues de la semaine dernière ».

« Les pluies très intenses de cet après-midi entraînent une réaction très rapide sur l'amont du tronçon », note Météo-France, tandis que les autres cours d'eau du département restent en vigilance orange.

18h11

Des semaines sans circulation de trains

Deux lignes SNCF vont être inexploitables jusqu’à nouvel ordre, annonce SNCF réseau. Depuis samedi, les circulations ferroviaires ont été suspendues sur les lignes Saint-Pol-sur-Ternoise – Etaples et Etaples – Boulogne, où un talus s’est effondré sur plusieurs centaines de mètres.

Des experts nationaux doivent diagnostiquer cette semaine, l'étendue des dégâts.

17h49

Des agriculteurs en colère

Lundi à Calais et ce mardi après-midi, à Boulogne-sur-Mer, quelques agriculteurs ont manifesté leur colère au niveau des écluses permettant l'évacuation de l'eau vers la mer. « La sortie vers la mer n'est plus assez calibrée. Il faut adapter les infrastructures. A marée haute, ça déborde en amont », dénonce Christian Durlin, président des chambres d'agriculture du Nord et du Pas-de-Calais.

17h42

Au moins 25 millions d'euros de pertes agricoles

Les chambres d'agriculture du Nord et du Pas-de-Calais ont établi un bilan partiel des pertes agricoles sur le territoire de l'Aa, entre Calais, Dunkerque et Saint-Omer. « On estime déjà à 25 millions d'euros les cultures qui n'ont pas pu ou ne pourront pas être récoltés à cause des inondations », annonce Christian Durlin, président des chambres d'agriculture, à 20 Minutes. Essentiellement des betteraves, du maïs ou du colza. Une dizaine d'élevages ont également subi des baisses de production.

17h30

La Liane en vigilance rouge

Météo-France a passé la Liane en vigilance rouge, jugeant ce fleuve côtier « extrêmement réactif » aux nouvelles précipitations en cours. « Les pluies très intenses de cet après-midi entraînent une réaction très rapide sur l'amont du tronçon. Un épisode potentiellement supérieur aux crues de la semaine dernière est possible » avertit Météo-France. Sur le bassin de la Hem, la nouvelle crue pourrait également égaler celle de la semaine dernière.

16h10

L’eau continue de monter avant l’accalmie de demain

Les dernières prévisions de Météo-France le confirment, il y aura une accalmie en termes de précipitations, mercredi, dans le Pas-de-Calais. Une journée sans pluie qui devrait permettre aux sinistrés de souffler un peu, même si le répit sera de courte durée.

Le prévisionniste annonce en effet un retour du mauvais temps, jeudi, avec néanmoins des cumuls de précipitations moindres que ces derniers jours. En attendant, l’eau continue de monter, inondant des communes déjà impactées, comme Saint-Etienne au Mont.

15h12

Un guichet unique pour les entreprises touchées

La CCI des Hauts-de-France a mis en place un guichet unique pour apporter « des premières solutions aux entreprises impactées face aux dégâts matériels, aux pertes d’exploitation et à l’épuisement ».

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

15h03

Trop tôt pour établir un bilan chiffré des dégâts

A Blendecques, auprès des sinistrés, le président de la République a reconnu qu’il était trop tôt pour chiffrer les dégâts provoqués par les inondations. Il faut terminer le pompage pour évacuer l’eau de toutes les habitations avant que l’on puisse se rendre compte de l’ampleur des dégâts. « On va faire simple, rapide, résilient », a néanmoins promis le chef de l’Etat, assurant les sinistrés qu’ils seraient accompagnés.

Côté collectivités, le président du département, Jean-Claude Leroy, a toutefois interpellé Emmanuel Macron, déclarant que le montant de la reconstruction dans certaines communes allait dépasser leur budget annuel. Le préfet, lui, a estimé à dix millions d’euros les dégâts sur les routes départementales, dont une quarantaine est toujours coupée ce mardi.

14h53

Plus de 1.400 pompiers sur Sdis62 mobilisés

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

14h52

« On pourra toujours vivre dans le marais »

Emmanuel Macron l’a assuré, les habitants du marais audomarois vont pouvoir continuer à vivre à cet endroit. « On aura des mécanismes de relogement plus durables, parce que certaines maisons, plus vétustes, qui sont restées plus longtemps sous l’eau, devront être reconstruites », a insisté le chef de l’Etat.

Sur la question des zones inondables, le président a reconnu que « l’adaptation de notre pays aux événements climatiques va nous obliger à revoir notre fonctionnement ». Il a néanmoins tempéré en ajoutant qu’il ne faut pas verser « dans la surréglementation ».

14h42

« Le système de curage n’est plus adapté »

Lors de sa visite dans le Pas-de-Calais, Emmanuel Macron a reconnu que le « système de curage et d’entretien des cours d’eau n’est plus adapté ». Devant les élus locaux, le chef de l’Etat a annoncé le lancement d’un « mécanisme de simplification pour reprendre le curage et éviter d’autres événements de ce type ».

14h36

Petite précision sur les écoles fermées

Sur décision de la préfecture, les établissements scolaires de 279 communes du département, soit 388 établissements, restent fermés ce mardi.

14h35

« M. Macron, c'est bien, il se déplace. Mais il faut agir »

«M. Macron, c'est bien, il se déplace, il vient voir. Mais il faut agir », a lancé Corinne Baroux, une habitante venue aider les sinistrés dans le gymnase mis à disposition. « Moi, ma priorité, c'est d'aider mes amis, d'aider les gens qui sont dépourvus, qui n'ont plus rien, ces enfants, qui sont là, qui attendent dans une salle », a-t-elle ajouté.

14h33

A Blendecques, « les gens sont très inquiets, énervés »

A Blendecques, commune particulièrement affectée par les inondations des derniers jours, Jean-Christophe Castelain, adjoint au maire, assure que les élus attendent « un réconfort des sinistrés ». « Les gens sont très inquiets, énervés, a-t-il ajouté. On n'annonce rien de bon pour les jours qui viennent, beaucoup d'habitants sont à bout. »

Le président français Emmanuel Macron s'entretient avec le maire de Blendecques Rachid Ben Amor, lors d'une visite à Blendecques, dans le nord de la France, le 14 novembre 2023.
Le président français Emmanuel Macron s'entretient avec le maire de Blendecques Rachid Ben Amor, lors d'une visite à Blendecques, dans le nord de la France, le 14 novembre 2023. - AFP
L'eau est montée à plus d'un mètre dans cette commune, où 32 rues et 862 maisons ont été touchées. Certains habitants ont pu regagner leurs logements « mais une cinquantaine de personnes sinistrées a encore dormi dans notre salle d'hébergement », a-t-il ajouté.

L'eau est montée à plus d'un mètre dans cette commune, où 32 rues et 862 maisons ont été touchées. Certains habitants ont pu regagner leurs logements « mais une cinquantaine de personnes sinistrées a encore dormi dans notre salle d'hébergement », a ajouté Jean-Christophe Castelain.

14h25

Des renforts pour les pompiers du Pas-de-Calais

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

14h18

Le point chiffré du préfet du Pas-de-Calais

Selon nos confrères de la Voix du Nord et de BFMTV, Jacques Billant, préfet du Pas-de-Calais, a fait un point sur la situation à Brigitte et Emmanuel Macron. Voici les chiffres à retenir :

- 245 communes ont été touchées par les inondations dans le département, sur « un bassin de population de 300.000 habitants ».

- 207 communes ont déposé un dossier de catastrophe naturelle, un décompte qui n'est « pas terminé », selon le préfet.

- Plus de 5.000 habitations, 160 commerces, 110 entreprises, 43 exploitations agricoles et deux piscicultures ont été endommagés par les eaux, selon un premier bilan provisoire.

14h12

La vigilance orange « pluie-inondation » levée à 16 heures

Météo-France indique à la mi-journée sur son site internet que la vigilance orange « pluie-inondation » va être levée à 16 heures aujourd’hui dans le Pas-de-Calais. Le département restera en vigilance jaune jusqu’à 18 heures avant que l’ensemble des vigilances soient levées.

14h10

«  Il faut tenir dans ces heures et garder le moral »

« On va avoir encore beaucoup de pluie » dans le Pas-de-Calais, « ça va créer un découragement, il faut tenir dans ces heures et garder le moral », a souligné Emmanuel Macron, avant d'annoncer un fonds de soutien de 50 millions d'euros.

14h06

L'inquiétude demeure

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Sujets liés