20 Minutes : Actualités et infos en direct
SECURITEFace au terrorisme, Wauquiez veut la reconnaissance faciale près des lycées

Auvergne-Rhône-Alpes : Face au terrorisme, Wauquiez veut la reconnaissance faciale autour des lycées

SECURITELe candidat potentiel de la droite à l’Elysée en 2027 propose cette mesure alors que l’enseignant Dominique Bernard a été tué vendredi dans une attaque au couteau à Arras
Le président LR d'Auvergne-Rhône-Alpes, à Nice le 27 août 2023 (illustration).
Le président LR d'Auvergne-Rhône-Alpes, à Nice le 27 août 2023 (illustration). - SYSPEO / SIPA
20 Minutes avec AFP

20 Minutes avec AFP

L'essentiel

Quatre jours après l’attaque au couteau qui a tué l’enseignant Dominique Bernard à Arras et blessé trois autres personnes, Laurent Wauquiez veut voir les établissements scolaires mieux protégés. Le président LR d’Auvergne-Rhône-Alpes demande dans cette optique d’utiliser à titre expérimental des « logiciels de reconnaissance faciale » aux abords des lycées de sa région pour pouvoir identifier des personnes « suivies pour radicalisation terroriste ».

Candidat potentiel de la droite à l’Elysée en 2027, il explique dans un entretien au Parisien mardi vouloir « expérimenter autour des lycées de (sa) région l’utilisation de ces logiciels » qui, selon lui, sont parmi les « moyens technologiques (…) qui permettraient de mieux lutter contre le terrorisme ».

Wauquiez assure ne pas « renoncer aux valeurs de la République »

Ce dispositif serait mis en place « exclusivement pour détecter les individus suivis pour radicalisation terroriste », précise-t-il. Convenant que « notre droit actuel ne le permet pas », le Président de région assure toutefois ne pas « renoncer aux valeurs de la République », alors que l’acte revendiqué au nom de l’organisation Etat islamique a replongé la France dans l’effroi face aux attentats djihadistes.

Laurent Wauquiez avait fait de la sécurisation des lycées une des mesures phare de sa campagne pour les élections régionales de 2015 qu’il avait remporté, annonçant qu’il ferait équiper les établissements de portiques qui, dans les faits, se sont transformés en tourniquets, portillons ou caméras de surveillance.


Sujets liés