20 Minutes : Actualités et infos en direct
PréventionAccélération de l’expulsion d’étrangers radicalisés en situation irrégulière

Le gouvernement veut accélérer l’expulsion de 193 étrangers radicalisés en situation irrégulière

PréventionAu total, la situation de 2.852 étrangers réguliers inscrits au fichier des personnes radicalisées va être réexaminée
Les forces de l'ordre ont procédé à 102 interpellations en France pour des actes antisémites depuis le 7 octobre, date de l'attaque du Hamas en Israël, a annoncé Gérald Darmanin.
Les forces de l'ordre ont procédé à 102 interpellations en France pour des actes antisémites depuis le 7 octobre, date de l'attaque du Hamas en Israël, a annoncé Gérald Darmanin.  - Philemon Henry/SIPA / SIPA
20 Minutes avec AFP

20 Minutes avec AFP

L’attentat au couteau d’Arras a entraîné une polémique sur les expulsions, l’assaillant étant en situation irrégulière sur le territoire français. Une réunion de sécurité a été organisée à l’Elysée ce lundi. A l’issue de celle-ci, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a annoncé que le gouvernement voulait accélérer l’expulsion de 193 étrangers radicalisés en situation irrégulière.

Sur ces 193 inscrits au fichier des personnes radicalisées (FSPRT), 85 « ne sont sans doute plus sur le territoire », a noté l’entourage du ministre, précisant qu’il avait été demandé une « vérification au cas par cas » sur ces personnes. Au total, la situation de 2.852 étrangers réguliers inscrits au FSPRT va être réexaminée, a précisé l’entourage du ministre.

Plus de 100 interpellations pour actes antisémites ou apologie du terrorisme

Au total, 20.120 personnes sont inscrites au FSPRT, dont 4.263 étrangers en situation régulière ou irrégulière, a-t-on précisé de même source. Depuis 2015, 922 personnes inscrites au FSPRT ont été expulsées, selon le gouvernement. Gérald Darmanin a également annoncé lundi que 102 personnes avaient été interpellées pour des actes antisémites ou d’apologie du terrorisme depuis les attaques du Hamas contre Israël le 7 octobre.

« Ce matin encore, la DGSI [direction générale de la sécurité intérieure] a procédé à deux interpellations, l’une dans l’est de la France, l’autre dans le sud-ouest de la France », a encore indiqué le ministre de l’Intérieur. Parmi les 102 interpellés, 27 sont des « étrangers » a dit le ministre et 11 sont « actuellement en centre de rétention administrative ou en prison ». J’ai « demandé le retrait systématique des titres de séjour pour ceux qui étaient réguliers sur le territoire national », a-t-il ajouté. Selon Gérald Darmanin, 237 signalements sur la plateforme en ligne Pharos ont été transmis à la justice.

Sujets liés