20 Minutes : Actualités et infos en direct
Force de l’ordreMacron dévoilera lundi la carte de 200 nouvelles brigades de gendarmerie

Gendarmerie : Emmanuel Macron dévoilera lundi la carte de 200 nouvelles brigades de gendarmerie

Force de l’ordreC’était une promesse de campagne d’Emmanuel Macron aux dernières présidentielles. Les premières de ces 200 nouvelles brigades, dont un grand nombre seront mobiles, devraient voir le jour à partir de novembre
Illustration gendarmerie//07ALLILIMAGES_1052020/Credit:ALLILI MOURAD/SIPA/2307041054
Illustration gendarmerie//07ALLILIMAGES_1052020/Credit:ALLILI MOURAD/SIPA/2307041054 - M. Allili/Sipa / SIPA
20 Minutes avec AFP

20 Minutes avec AFP

Emmanuel Macron sera à Tonneins (Lot-et-Garonne) lundi et dévoilera à cette occasion les sites d’implantation de 200 nouvelles brigades de gendarmerie, fixes ou mobiles, dont la création doit s’étaler jusqu’en 2027.

Le chef de l’Etat avait annoncé la création de ces 200 brigades pendant la dernière campagne présidentielle lors d’un déplacement à Nice en janvier 2022. « Il y aura entre une et trois ou quatre brigades par département », en métropole et en Outremer, explique-t-on à l’Elysée.

Les premières créées dès novembre

Il s’agit de répondre à « l’attente très forte d’une proximité de la police et la gendarmerie » et de « renforcer le maillage territorial » de l’Etat, ajoute-t-on. Des critères « économiques, démographiques et opérationnels », selon les besoins exprimés par les élus et la gendarmerie, ont gouverné le choix des sites, après plusieurs mois de concertation avec les préfets. « C’est un effort historique », souligne le Palais, rappelant que « plus de 500 brigades » ont été supprimées entre 2007 et 2016.

Les premières seront créées dès novembre, les dernières devant l’être d’ici à la fin du quinquennat, avec les crédits de la Loi d’orientation et de programmation du ministère de l’Intérieur (Lopmi), votée en janvier dernier.

La majorité de ces brigades seront mobiles

Certaines brigades seront fixes, et dotées d’une dizaine de gendarmes, mais la majorité seront mobiles, avec environ six militaires. Celles-ci se déplaceront avec un « camion » entre les différentes communes des territoires les plus « enclavés » de leur département.

« Ce ne seront pas des brigades au rabais, ce seront de vrais gendarmes avec des moyens numériques et technologiques, qui offriront les mêmes services qu’une brigade fixe », à commencer par le dépôt de plainte, insiste-t-on à l’Elysée.

Au total, ces créations représentent 2.144 postes de gendarmes supplémentaires, sur les 8.500 créations d’effectifs de forces de l’ordre annoncés par le gouvernement d’ici à 2027.

L’objectif du président de la République est de doubler dans les dix ans la présence des forces de l’ordre sur la voie publique.

Sujets liés