20 Minutes : Actualités et infos en direct
CalendrierPrix du gaz, goût du pain… Ce qui change au 1er octobre

Du prix du gaz au goût des baguettes, tout ce qui change au 1er octobre

CalendrierUne myriade de changements vont être instaurés en octobre et plusieurs d’entre eux auront des conséquences sur le portefeuille des Français
Nos baguettes nationales vont légèrement changer de goût dès ce dimanche. (PHOTO D'ILLUSTRATION)
Nos baguettes nationales vont légèrement changer de goût dès ce dimanche. (PHOTO D'ILLUSTRATION) - © SYSPEO/SIPA / SIPA
Diane Regny

D.R. avec AFP

Hausse de prix, baisse de sel… Ce début de mois marque des changements qui peuvent avoir des incidences sur votre quotidien et votre portefeuille. 20 Minutes fait le point pour vous sur tout ce qui change au 1er octobre 2023.

Le goût des baguettes

Toujours dorées, toujours croquantes mais un peu moins salées. Nos baguettes nationales vont légèrement changer de goût dès ce dimanche. Accusé de contenir trop de sel, le pain s’adapte. La confédération nationale de la boulangerie et de la pâtisserie française a passé un accord avec le ministère de l’Agriculture en 2022. A présent, pour 100 g de pain « courant ou traditionnel », seul 1,4 g de sel sera autorisé. Quant aux « pains spéciaux », ils ne devront pas dépasser 1,3 g de sel pour 100 grammes. De quoi améliorer la santé des Français, dont le pain constitue 20 % de leur apport en sel quotidien.

Le prix du gaz

La facture de gaz va, elle, être plus salée à partir de ce dimanche. Le prix du gaz va connaître une augmentation dans le sillage de la hausse des cours sur le marché. « Entre septembre et octobre 2023, la part variable hors taxes (HT) d’un consommateur type cuisson/eau chaude et chauffage augmente de 9,06 euros/MWh. Cette hausse résulte de la remontée des prix de gros du gaz après la baisse continue observée au printemps et à l’été 2023 », explique la Commission de régulation de l’énergie.

L’Allocation pour adulte handicapé déconjugalisée

L’allocation adultes handicapés (AAH) est enfin calculée de façon individuelle à partir de ce 1er octobre, c’est-à-dire sans tenir compte des revenus du conjoint. Avec cette réforme, 120.000 personnes handicapées en couple devraient voir leur AAH augmenter de 350 euros par mois en moyenne sur un montant maximal de 956,65 euros mensuels, selon le gouvernement. Jusqu’ici cette aide étant corrélée aux revenus du conjoint, elle entraînait une forme de dépendance financière pour les bénéficiaires, d’après les associations. Pour les personnes déjà dans le dispositif, le changement de mode de calcul s’effectuera uniquement s’il les avantage.

Soigner ses dents devient plus cher

Les soins dentaires, déjà réputés pour leur coût, deviennent encore plus chers à partir de ce dimanche. Ils sont en effet désormais moins bien remboursés : la prise en charge de l’Assurance maladie passe de 70 % à 60 %. L’organisme, qui compte économiser 500 millions d’euros par an, assure que le remboursement ne va pas baisser mais être « réparti différemment », les mutuelles santé devant prendre davantage en charge les soins dentaires. Toutefois, ces dernières sont payantes pour les Français et cette décision pourrait se répercuter sur leur coût.

Le plafond du LEP augmente

Le plafond du Livret d’épargne populaire (LEP), réservé aux ménages les plus modestes, va passer de 7.700 euros à 10.000 euros ce dimanche. Cette décision avait été annoncée mi-juillet par le gouverneur de la Banque de France François Villeroy de Galhau et le ministre de l’Economie Bruno Le Maire, jusqu’ici sans date précise de mise en œuvre. Tout versement supplémentaire est interdit lorsque le solde du compte sur un Livret d’épargne populaire est supérieur ou égal à ce plafond, précise le décret.

Les frais de port augmentent pour les livres

L’objectif ? Instaurer un tarif minimal pour protéger les libraires. Dès le 7 octobre, le seuil réglementaire des frais de port pour les commandes inférieures à 35 euros est fixé à 3 euros. Au-delà de ce montant, le seuil restera de 0,01 euro, celui en vigueur depuis une loi de 2014. Le législateur et l’exécutif veulent ainsi mettre fin à la quasi-gratuité des frais de port pour la majorité des livraisons afin d’inciter les consommateurs à se rendre en librairie plutôt que de commander en ligne.

L’arrivée d’un « cyberscore » sur Internet

C’est un cousin numérique du Nutri-Score. A compter de dimanche, les grandes plateformes en ligne auront pour obligation d’afficher un cyberscore, pour, explique le gouvernement, «’informer le grand public du niveau de sécurisation de leur site ».

Le cyberscore prendra la forme d’une note associée à un code couleur – du vert au rouge – renseignant les utilisateurs du degré de sécurisation des données hébergées par les sites consultés.

Sujets liés