20 Minutes : Actualités et infos en direct
DROGUELe « CRS 8 de l’investigation » sera expérimenté à Nice contre les trafics

Trafics de drogue à Nice : La « CRS 8 de l’investigation » sera testée en novembre, annonce Gérald Darmanin

DROGUEEn visite à Nice ce mardi, le ministre de l’Intérieur a annoncé que la capitale azuréenne serait la première à bénéficier de ces enquêteurs spécialisés envoyés depuis Paris dès le mois de novembre
Gerald Darmanin, avec le maire de Nice Christian Estrosi (à d.) ce mardi à Nice
Gerald Darmanin, avec le maire de Nice Christian Estrosi (à d.) ce mardi à Nice - Syspeo / Sipa / Sipa
Fabien Binacchi

Fabien Binacchi

L'essentiel

  • Gérald Darmanin a annoncé ce mardi que la ville de Nice serait la première à bénéficier de nouvelles brigades volantes d’investigation contre les trafics de drogue.
  • « Nous allons créer à Paris, à partir du mois de novembre, une forme de CRS 8 de l’investigation, c’est-à-dire des officiers de police judiciaire (OPJ) spécialisés qui pourront être envoyés sur un territoire pendant plusieurs semaines », a-t-il précisé.
  • Ces nouvelles brigades feront partie des « 5.000 OPJ supplémentaires recrutés en cinq ans » a aussi promis par le ministre.

Après une nouvelle fusillade, la CRS 8 a pris position à Nice ce week-end. Cette unité de 200 policiers, amenée à lutter contre les violences urbaines dans toute la France, a été dépêchée par le ministre de l’Intérieur « pour effectuer des missions de sécurisation et de lutte contre la drogue » dans le quartier des Moulins. Une façon de garantir un retour au calme. Au moins pour un moment. Mais pour assurer le démantèlement des trafics, Gérald Darmanin a annoncé sur place ce mardi que la ville serait la première à bénéficier de nouvelles brigades volantes d’investigation.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

« Nous allons créer à Paris, à partir du mois de novembre, une forme de CRS 8 de l’investigation, c’est-à-dire des officiers de police judiciaire (OPJ) spécialisés qui pourront être envoyés sur un territoire pendant plusieurs semaines », a-t-il expliqué, conformément à sa stratégie, détaillée début septembre dans les colonnes du Parisien. Une expérimentation dont Nice sera donc la première à bénéficier dès novembre.

« Encore faut-il être en mesure de faire des enquêtes » après les arrestations

« Si nous sommes en train de gagner la bataille de la voie publique, nous avons encore des difficultés sur l’investigation, a reconnu Gérald Darmanin en marge de sa visite dans les Alpes-Maritimes. Une fois que les personnes ont été arrêtées, encore faut-il être en mesure de faire des enquêtes pour que les magistrats puissent condamner ».

Ces nouvelles brigades feront partie des « 5.000 OPJ supplémentaires recrutés en cinq ans » a promis par le ministre. Appuyés par « des chiens et des moyens technologiques », les enquêteurs « nationaux » qui les composeront, devraient « aider des commissariats particulièrement empêtrés dans plusieurs affaires », espère Gérald Darmanin.

Sujets liés