20 Minutes : Actualités et infos en direct
A l’horizontalPrêt à passer deux mois au lit pour la science ?

Prêt à passer deux mois au lit ? La clinique de l’espace recherche des volontaires

A l’horizontalA Toulouse, la clinique de l’espace recherche douze volontaires hommes pour un « bed-rest », une expérience qui consiste à rester allongé durant soixante jours, la tête légèrement inclinée vers le bas
Une séance de Bed-rest à l'Institut de médecine et de physiologie spatiales (Medes) à Toulouse.
Une séance de Bed-rest à l'Institut de médecine et de physiologie spatiales (Medes) à Toulouse. - Medes /  Cnes
Hélène Ménal

Hélène Ménal

L'essentiel

  • La clinique de l’espace de Toulouse recherche douze volontaires pour une expérience d’alitement simulant les effets de l’impesanteur sur le corps.
  • Pour faire partie de l’aventure, il faudra être disponible durant 88 jours de février à mai 2024.
  • Et ne pas être effrayé à l’idée d’être brinquebalé dans une centrifugeuse.

Vous faites quoi de février à mai 2024 ? Parce que l’occasion se présente d’être « indemnisé » pour passer deux mois entiers au lit durant cette période. Dans une position, certes, pas tout à fait confortable puisque vous serez incliné, la tête légèrement plus bas que les pieds. Mais avec la grande satisfaction de faire avancer la science et d’apporter votre petite pierre à l’exploration spatiale.

Le tout, sans bouger de Toulouse. C’est là que l’Institut de médecine et de physiologie spatiales (Medes) est sur le point de lancer, pour le compte du Cnes et de l’Agence spatiale européenne (ESA), la deuxième phase de sa nouvelle étude « bed-rest ». Elle est destinée à évaluer « chez les hommes en bonne santé les mécanismes d’adaptation à 60 jours de microgravité simulée et les effets de la centrifugation et de l’exercice physique comme méthode de prévention sur l’organisme ».

Tirage au sort pour la centrifugeuse

Pour mener à bien ce « bed-rest saison 2 », les équipes scientifiques recherchent douze volontaires hommes âgés de 20 à 45 ans. Et menant une vie saine, sans tabac et avec exercice physique régulier. Leur masse corporelle doit être comprise entre 20 et 27 kg/m2.

Une fois leur candidature déposée, les volontaires passeront deux visites de sélection « médicale et psychologique ».

Pour ceux qui seront embarqués dans l’expérience, il faudra compter 88 jours de disponibilité en tout en raison des examens médicaux à passer avant et après le bed-rest. Par ailleurs, tous ne seront pas logés à la même enseigne. Ils seront répartis « aléatoirement » en trois groupes, le premier ayant droit à des sessions régulières en centrifugeuse et à des séances de vélo, le second testant le vélo seul, tandis que les membres du troisième – « le groupe contrôle » – resteront les doigts de pied en éventail.

Sujets liés