20 Minutes : Actualités et infos en direct
gaffeLe gouvernement critiqué pour le manque de diversité dans une vidéo

Le gouvernement critiqué pour le manque de diversité dans une vidéo sur le discours de Martin Luther King

gaffeLe ministère de l’Education nationale a voulu marquer les 60 ans du discours de Martin Luther King contre le racisme et s’est pris une pluie de critiques
Vidéo du ministère de l'Education nationale en hommage au discours de Martin Luther King 60 ans après.
Vidéo du ministère de l'Education nationale en hommage au discours de Martin Luther King 60 ans après. - Ministère de l'Education nationale / X (Twitter)
Cécile De Sèze

C.d.S

EDIT du mercredi 30 août à 15h17 : A la suite d’un tollé provoqué par la vidéo dont il est question dans cet article, le ministère de l’Education nationale a retiré la publication des réseaux sociaux. « Face au trouble suscité par cette vidéo et à la violence de certains commentaires à l’égard des élèves qui s’étaient investis avec enthousiasme dans ce projet, le service communication du ministère a décidé de retirer cette vidéo de ses réseaux sociaux », a indiqué celui-ci dans un message publié sur X.

Maya, Léo, Margot, Lilou, Clémentine… Ces adolescents ont été sélectionnés par le ministère de l’Education nationale pour rendre hommage au fameux discours de Martin Luther King à l’occasion des 60 ans de ce célèbre « I have a dream » qui a bouleversé la société américaine. Un discours qui a surtout appelé à la fin du racisme aux Etats-Unis et devenu le symbole de la lutte pour les droits civiques des noirs américains. Pourtant, plusieurs internautes relèvent le manque criant de diversité dans la vidéo et l’absence d’enfants de couleur, alors même que c’est pour eux que Martin Luther King a prononcé son discours.

Pluie de critiques

« Retirez la vidéo tout de suite et dites-nous qu’elle a été publiée parce qu’il en manque un bout », commente par exemple Pablo Pillaud-Vivien sur X (ancien Twitter). Même avis pour Giggs qui note que la vidéo « a été pensée, imaginée, répétée, tournée, visionnée, contrôlée, montée et publiée et à aucun moment quelqu’un a réalisé que quelque chose n’allait pas… C’est fascinant d’être aussi mauvais. Pauvres jeunes instrumentalisés pour un rendu absolument pathétique ».

« Il y a un problème dans la vidéo je crois », relève à son tour une internaute. Raphaëlle Rémy-Leleu, élue EELV au Conseil de Paris, note également « cynisme, bêtise et absurdité à la fois ».

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

La justification du ministère

Des critiques qui ont forcé le ministère de l’Education nationale à justifier son choix. Sans franchement convaincre. « Les élèves présents sur cette vidéo sont les lauréats 2023 du concours "The More I Say" qui encourage la pratique créative de l’anglais au collège », explique le compte X du ministère. « Afin d’honorer la mémoire de Martin Luther King à l’occasion des 60 ans de son célèbre discours prononcé le 28 août 1963, ils étaient invités à prononcer un court discours en s’inspirant de celui de Martin Luther King en commençant par "I have a dream". » Cette explication trouve là aussi ses commentaires, comme celui d’Elie qui trouve « étonnant qu’il n’y ait aucun gamin racisé qui a gagné ce concours ».

Dans cette vidéo, les adolescents évoquent, en anglais, un monde où « la nature est florissante », « où nous sommes tous égaux », où « la communication permette aux humains d’être plus attentifs les uns aux autres ».

Sujets liés