20 Minutes : Actualités et infos en direct
educationRentrée scolaire 2023 : Abaya, aménagements du bac… Ce qu’il faut retenir de la conférence de presse de Gabriel Attal
live

Terminé

Rentrée scolaire 2023 : Abaya, aménagements du bac… Ce qu’il faut retenir de la conférence de presse de Gabriel Attal

educationRevivez avec nous la première conférence de presse du nouveau ministre de l’Education
Gabriel Attal, le 28, août 2023.
Gabriel Attal, le 28, août 2023. -  Bertrand GUAY / AFP
Delphine Bancaud

Delphine Bancaud

L’ESSENTIEL

  • Nommé le 20 juillet à la tête du ministère de l’Education nationale, Gabriel Attal, 34 ans, est le plus jeune sous la Vème République à s’occuper de ce premier budget de l’Etat, où il succède à Pap Ndiaye.
  • Ce lundi, il a présenté sa première conférence de presse de la rentrée et sera entouré de Carole Grandjean, ministre déléguée chargée de l’Enseignement et de la Formation professionnels et de Prisca Thevenot, secrétaire d’État chargée de la Jeunesse et du Service national universel.
  • Lors de la passation de pouvoirs avec Pap Ndiaye, Gabriel Attal s’est donné une feuille de route avec « trois priorités » : « le respect de l’autorité et les savoirs fondamentaux au cœur de l’école » , le non-remplacement des professeurs absents et le bien-être des élèves qui passe par la lutte contre le harcèlement scolaire.

A VOIR

A LIRE AUSSI


10h51

Ce live est désormais terminé, merci de l’avoir suivi

Gabriel Attal s’est montré clair, déterminé et maîtrisant ses dossiers. Mais il lui reste encore à convaincre les enseignants de l’efficacité de certaines mesures. Le plus dur est donc à venir.

10h45

Gabriel Attal se prête à l'exercice du micro tendu

Lors de la conférence de presse.
Lors de la conférence de presse.  - D.Bancaud

10h41

L’harmonisation des notes de contrôle continu, un défi

Puisque les notes des épreuves de spécialité ne seront plus prises en compte sur Parcoursup, la question d’une harmonisation des notes de contrôle continu se pose avec plus d’insistance. « Il doit y avoir une analyse des moyennes des notes de chaque établissement », déclare Gabriel Attal, qui a confié cette mission aux recteurs d’académie. Elles seront comparées aux notes des lycées de mêmes caractéristiques.

10h40

« Il va falloir proposer des formations sécables »

Le ministre ne veut plus que les formations aient lieu sur le temps de classe. Ce sera progressif.

10h35

« Aucun chef d’établissement ne m’a demandé de définir une abaya »

Pour le ministre, les chefs d’établissements n’auront pas de mal à savoir reconnaître une abaya, donc pas besoin de préciser la longueur de la robe dans un texte.

10h33

« Ce sera le harceleur de changer d’établissement »

Ce dispositif sera mis en vigueur à cette rentrée. Un référent harcèlement dans chaque établissement sera mis en place aussi cette année. Une promesse liée au fait qu’actuellement, ces référents ne sont pas systématiques.

10h30

« On ouvre à cette rentrée 15 sections internationales en plus en REP »

Une manière d’améliorer l’attractivité de ces établissements. Sur la révision de la carte de l’éducation prioritaire, ajournée depuis des années, il reconnaît que « le sujet est complexe ». Il souhaite attendre la révision des quartiers prioritaires de la ville avant de décider.

10h23

Sa méthode pour interdire les abayas

Gabriel Attal précise sa méthode pour interdire l’abaya dans les établissements. Une circulaire a été publiée l’an dernier. Il y aura une note de service qui viendra préciser ce point. Le vade-mecum de la laïcité sera réactualisé. Une lettre signée du ministre sur ce point pourra être adressée sur ce point. « Je ne laisserai jamais les chefs d’établissements seuls face à ces situations », promet le ministre. « Je suis conscient que pour certains établissements, ce sera plus difficile ». Il mettra en place un accompagnement avec des formateurs laïcité, des référents laïcité pour échanger avec les familles.

10h20

« Il y aura à la rentrée un enseignant devant chaque élève »

Le ministre indique que 90 % des contractuels qui travailleront cette année ont été reconduits. « Nous avons plus d’admis aux concours », rappelle-t-il aussi.

10h13

« 125 à 250 euros nets de plus par mois pour les enseignants »

Gabriel Attal redonne encore les chiffres des revalorisations salariales. C'est notamment par ce biais qu'il compte lutter contre la crise du recrutement dans l'Education nationale.

10h10

« Je ne fais pas de pronostic sur le pacte »

Gabriel Attal botte en touche et ne délivre aucun chiffre concernant la proportion d’enseignants qui comptent signer un pacte. Sachant que ce dispositif est assez décrié chez les enseignants. « Je suis parfaitement conscient que le temps de travail des enseignants ne se résume pas au temps devant leurs élèves », insiste le ministre. « Je sais qu’il va falloir convaincre », reconnaît-il.

10h08

C'est l'heure des questions des journalistes

Un exercice technique qui permet de mesurer la maîtrise des dossiers par tout nouveau ministre de l'Education.

09h58

Prisca Thevenot, secrétaire d'État chargée de la Jeunesse et du Service national universel s'exprime

«Le service national universel a bénéficié à 90.000 jeunes », rappelle-t-elle. Elle rappelle la volonté de faire monter en puissance le SNU cette année. Le service civique « doit être ouvert plus largement ». « Nous visons150.000 volontaires en 2023 », indique-t-elle.

09h52

« Dès cette rentrée, les élèves de lycées professionnels seront gratifiés pour leurs stages », rappelle Carole Granjean

C’est Carole Grandjean, ministre déléguée chargée de l’Enseignement et de la Formation professionnels qui le rappelle. Un bureau des entreprises sera aussi installé dans chaque lycée afin d’offrir « un réseau à ceux qui n’en ont pas ». Les lycées accueilleront leurs anciens élèves s’ils n’ont pas trouvé d’emploi afin de les aider à s’insérer. Des cours de français et de maths pourront être proposés en effectif réduit. Des spécialités seront proposées après le bac.

09h50

Fin de l'intervention du ministre sous les applaudissements

Pour info, ce ne sont pas les journalistes qui applaudissent, mais les membres du ministère !

09h46

« Le CNR n’est pas un comité Téodule »

Gabriel Attal défend le Conseil national de la réfondation dédié à l'éducation. Il indique que 8.500 projets ont été déposés. « Il faut laisser au terrain la possibilité d’innover »

09h45

L'école plus inclusive ?

6.500 AESH (accompagnants d'élèves en situation de handicap) supplémentaires seront recrutés cette année et seront mieux rémunérés.

09h43

« Le harcèlement a l'école fait trop souffrir nos enfants »

«La lutte contre le harcèlement sera la grande cause 2023-2024 », annonce le ministre. Le programme PHAre sera obligatoire dans 100% des écoles, des collèges et des lycées, tous les personnels seront formés sur le sujet. Il sera désormais possible de transférer un élève harceleur dans un autre établissement, évitant d'imposer ce changement à sa victime.

09h42

Le programme de l'enseignement moral et civique sera revu

09h40

Le respect la laïcité, une autre priorité

«Les abayas se sont installés dans certains établissements », déclare Gabriel Attal. « L'école doit être protégé du prosélitisme religieux », insiste-t-il.« Faire bloc, c’est être clair : l’abaya n’a pas sa place dans nos écoles », insiste-t-il. Il promet de former « aux enjeux de laïcité 300.000 personnels par an jusqu’en 2025 » et l’ensemble des 14.000 personnels de direction « avant la fin de l’année ».

Sujets liés