20 Minutes : Actualités et infos en direct
Droits LGBTLes restrictions de don du sang pour les hommes gays américains levées

Etats-Unis : La Croix-Rouge lève les restrictions de don du sang visant les hommes gays

Droits LGBTJusqu’ici, les homosexuels devaient s’abstenir de toute relation pendant trois mois pour donner leur sang
Les règles avaient déjà été assouplies en 2015 puis en 2020, dans un contexte de chute des dons liée à l'épidémie de Covid-19. (illustration)
Les règles avaient déjà été assouplies en 2015 puis en 2020, dans un contexte de chute des dons liée à l'épidémie de Covid-19. (illustration) - Sunil Ghosh/Hindustan Times/Shut/SIPA / SIPA
20 Minutes avec AFP

20 Minutes avec AFP

Un petit pas vers l’égalité des genres et des orientations sexuelles. Suite à de nouvelles consignes des autorités sanitaires, la Croix-Rouge américaine adopte dès ce lundi de nouvelles règles, mettant fin à des restrictions de don du sang qui ne touchaient que les hommes gays. Jusqu’ici, les hommes homosexuels devaient s’abstenir d’avoir des relations sexuelles pendant trois mois s’ils voulaient donner leur sang, et ce, y compris s’ils étaient en couple de façon exclusive.

Désormais, « tous les donneurs devront répondre aux mêmes questions d’éligibilité, indépendamment de leur genre ou orientation sexuelle, et seront évalués pour le don du sang selon des facteurs de risque individuels », a déclaré la Croix-Rouge dans un communiqué. Cela signifie « davantage de donneurs » potentiels pouvant remplir cette « mission vitale », s’est félicitée l’organisation. La Croix-Rouge américaine fournit environ 40 % du sang issu de dons aux Etats-Unis.

Le sens de l’histoire

Les nouvelles consignes avaient été finalisées en mai par l’Agence américaine des médicaments (FDA). Elles sont fondées sur une évaluation individuelle du risque pour chaque donneur. Désormais, toute personne ayant pratiqué du sexe anal avec un nouveau partenaire, ou bien avec plusieurs partenaires, dans les trois mois précédents, devra attendre avant de donner son sang. Les personnes ayant été testées positives au VIH ou prenant des médicaments pour prévenir une infection au VIH continuent de ne pas pouvoir donner leur sang.

Alors que l’épidémie de sida faisait des ravages dans les années 1980, la FDA avait imposé une interdiction totale de don de sang aux hommes homosexuels. Cette restriction spécifique s’était peu à peu assouplie : à partir de 2015, la durée d’abstinence requise pour les hommes gays voulant donner leur sang était de 12 mois, puis de 3 mois à partir de 2020, un changement qui avait été adopté en pleine pénurie de dons liée à la crise sanitaire du Covid-19.

Sujets liés