20 Minutes : Actualités et infos en direct
DangerSur les autoroutes, l’hécatombe en 2022

Sécurité routière : Hausse record du nombre de morts sur les autoroutes en 2022

DangerLa majorité de ces accidents ont été provoqués par des conducteurs sous l’empire de l’alcool ou des stupéfiants
L'autoroute A8 à Cagnes-sur-Mer, le 27 juillet 2023.
L'autoroute A8 à Cagnes-sur-Mer, le 27 juillet 2023. - Syspeo/Sipa / Sipa
20 Minutes avec AFP

20 Minutes avec AFP

Plus d’un quart des conducteurs impliqués dans ces drames étaient jeunes et fortement alcoolisés ou sous l’empire de stupéfiants. Les accidents mortels sur autoroute ont augmenté de 43 % en 2022, avec 188 tués, selon des données du secteur publiées ce mercredi.

En plein chassé-croisé des vacances d’été, l’Association des sociétés françaises d’autoroutes (Asfa), qui publie ce bilan annuel, s’alarme d’une augmentation conséquente du nombre de tués sur le réseau autoroutier : en 2022, il y a eu 188 personnes tuées, contre 131 en 2021. Ce sont 1.654 accidents corporels - dont 167 mortels - qui se sont produits en 2022 sur le réseau autoroutier français, soit 134 de plus qu’en 2021 (1.520 dont 119 mortels).

Les drogues et l’alcool au volant

« Le facteur alcool, drogues, médicaments remonte fortement, (…) une partie des usagers prennent ouvertement plus de risques. Ça fait plus de victimes, ce sont des comportements inacceptables », déplore le délégué général de l’Asfa, Christophe Boutin.

Ce facteur est présent dans 26,3 % des accidents mortels et près d’un conducteur sur deux impliqués dans ceux-ci a moins de 35 ans. Le taux d’alcool des conducteurs impliqués est en moyenne de 1,4 g/l de sang (le taux autorisé au volant est de 0,5 g/l de sang soit 2 verres).

Les accidents mortels impliquant des piétons ont doublé

Outre la consommation d’alcool, le bilan souligne que les accidents impliquant des piétons (personnes sorties d’un véhicule accidenté ou en panne et qui se font faucher) ont doublé, pour atteindre 40 tués (22,2 % des accidents en 2022 contre 11,8 % en 2021). La vitesse excessive reste un facteur constant (environ 18 %), tandis que la somnolence et la fatigue ont régressé (15,6 % en 2022 contre 19,3 % en 2021).

L’inattention - consulter des écrans dans son véhicule - prend de l’ampleur. En 2022, elle est en cause dans 28 accidents mortels (15 en 2021). « Ça touche encore les plus jeunes et avec la sophistication croissante des équipements, on va avoir de plus en plus de gens qui consultent leur téléphone au lieu de regarder la route », s’inquiète le délégué général de l’Asfa.

L’autoroute reste la voie la plus sûre

L’année dernière, 169 accidents ont impliqué du personnel ou du matériel des autoroutes, soit un tous les deux jours. Quatre agents ont été tués, dont deux par un conducteur ayant fait preuve d’inattention. L’autoroute reste cependant la voie la plus sécurisée en France, rappelle l’Asfa, qui regroupe les concessionnaires privés gestionnaires des 9.180 kilomètres d’autoroutes à péage.

En France, environ 100 milliards de kilomètres sont parcourus sur les réseaux autoroutiers chaque année, et plus de 90 % des Français les utilisent au moins une fois dans l’année. Les bilans annuels sécurité de l’Asfa sont réalisés avec le concours du Cerema (Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement), un établissement public.

Sujets liés