20 Minutes : Actualités et infos en direct
SECURITE ROUTIEREUn député suggère une visite médicale pour les seniors voulant conduire

Permis de conduire : Un projet de loi prévoit une visite médicale pour les plus de 75 ans

SECURITE ROUTIEREL’élu Modem des Yvelines Bruno Millienne a assuré que le texte de loi n’avait pas vocation à restreindre les activités des seniors mais à les protéger
Bruno Millienne a expliqué souhaiter a minima ouvrir le débat sur le sujet de la conduite automobile des seniors. Photo d'illustration.
Bruno Millienne a expliqué souhaiter a minima ouvrir le débat sur le sujet de la conduite automobile des seniors. Photo d'illustration.  - qimono / Pixabay / Pixabay
20 Minutes avec agence

20 Minutes avec agence

Le député Modem des Yvelines Bruno Millienne a déposé une proposition de loi concernant l’aptitude à la conduite des seniors. Le texte prévoit la mise en place d’une visite médicale de contrôle de conduite pour les automobilistes de plus de 75 ans, indique Capital ce mercredi. Le permis de conduire est actuellement au centre de plusieurs débats.

Entre l’abaissement de l’âge légal d’obtention à 17 ans, la dématérialisation du permis et le retrait automatique de ce dernier en cas de conduite sous stupéfiants, de nombreux changements sont en discussion, en passe d’intervenir ou d’ores et déjà en vigueur. En ce qui concerne la conduite des seniors, le projet de Bruno Millienne évoque un espacement de cinq ans entre chaque contrôle médical.

Un certificat médical tous les cinq ans

Le texte de loi envisage une période d’expérimentation instaurée dans les départements les plus accidentogènes étant par ailleurs desservis par des transports en commun efficaces. Le certificat établi par un médecin attesterait de la capacité à conduire de la personne concernée. L’auteur de ce texte a expliqué que l’objectif était de réduire le nombre d’accidents causé par les personnes âgées sur les routes, encore beaucoup trop élevé et préoccupant selon lui.

D’après les Bulletins d’analyse des accidents de la circulation (BAAC), les automobilistes âgés de plus de 75 ans sont surreprésentés parmi les victimes d’accidents de la route. Même si ce projet de loi n’aboutit pas, Bruno Millienne a expliqué espérer qu’il permettra d’ouvrir le débat sur la question. Le parlementaire a néanmoins précisé que son texte n’est pas restrictif et qu’il cherche simplement à protéger les usagers de la route en gardant une dimension « humaine ».

Sujets liés