20 Minutes : Actualités et infos en direct
A l’EauLa nouvelle station thermale de Nancy accueille ses premiers curistes

Nancy : La nouvelle station thermale accueille ses premiers curistes

A l’EauLes cures thermales de Nancy ont ouvert avec deux mois de retard, en raison d’une eau non conforme liée à la livraison tardive d’une partie des installations
Le spa du complexe thermal de Nancy, lors de l'inauguration en avril 2023.
Le spa du complexe thermal de Nancy, lors de l'inauguration en avril 2023.  - Jean-Christophe Verhaegen / AFP
20 Minutes avec AFP

20 Minutes avec AFP

L’eau était initialement non conforme. Avec deux mois de retard par rapport aux prévisions, l’espace santé dédié aux cures thermales de Nancy a ouvert, lundi, en raison d’un problème d’eau lié à la livraison tardive d’une partie des installations. Cet espace du complexe Nancy Thermal doté d’un bassin multifonction, d’un bassin de mobilisation, d’un couloir de marche dans l’eau, d’un espace de repos et de plus de 70 cabines de soin, devait initialement ouvrir ses portes aux curistes le 15 mai.

Ce sont donc 115 curistes qui se sont présentés pour débuter 20 jours de cure, dont 18 de soins, a indiqué à l’AFP, Bernard Riac, PDG de Valvital, l’exploitant du site. « C’est un gros soulagement. Maintenant, toute la mécanique est en place et en marche », s’est réjoui, auprès de l’AFP, François Werner, 1er vice-président de la métropole du Grand Nancy en charge de l’Attractivité, du développement économique et du tourisme.

Augmentation des nuitées touristiques

Quelque 2.800 curistes sont déjà inscrits pour la saison thermale, « ce qui laisse espérer un chiffre qui devrait dépasser les 3.000 », conformément aux objectifs. L’exploitant estime que 5.000 à 6.000 personnes pourraient fréquenter l’établissement en 2024, où la saison débutera en mars.

Pour cette première année, la proportion de curistes régionaux est plus forte. Mais à terme, la métropole estime que le tourisme lié au bien-être et aux cures pourrait représenter 300.000 nuitées supplémentaires à Nancy, soit une augmentation de 20 % des nuitées touristiques. « Ce sera aussi un tourisme de différente nature, avec des personnes qui vont rester plus longtemps », a précisé François Werner.

Secteur clé de l’économie locale, le tourisme constitue une priorité pour le plan de relance et de développement économique de la métropole du Grand Nancy. La découverte d’une source d’eau chaude au début du XXe siècle avait motivé l’ouverture d’un premier établissement de cure à Nancy, mais l’édifice était resté inachevé après la Grande Guerre.

Le nouvel ensemble constitue la sixième station thermale de Lorraine, rejoignant les cinq établissements historiques des Vosges (Plombières-les-Bains, Bains-les-Bains, Contrexéville, Vittel) ainsi qu’Amnéville en Moselle.

Sujets liés