20 Minutes : Actualités et infos en direct
racismeGérald Darmanin repousse « l’explication seulement identitaire » des émeutes

Emeutes après la mort de Nahel : Gérald Darmanin repousse « l’explication seulement identitaire »

racisme« Ils sont comment Français ? », s’est interrogée la sénatrice LR Jacqueline Eustache-Brinio
Gérald Darmanin était auditionné mercredi au Sénat pour s'expliquer sur les émeutes et les violences policières.
Gérald Darmanin était auditionné mercredi au Sénat pour s'expliquer sur les émeutes et les violences policières. - Ludovic MARIN / AFP / AFP
Xavier Regnier

X.R.

Qui sont les émeutiers ? La question agite au moins autant les médias et les chercheurs que la sphère politique, en quête de leçons à tirer, de coupables à désigner et de nouvelles mesures à appliquer. Sur le profil des fauteurs de troubles, les Républicains se sont engagés à fond sur l’autoroute du lien avec l’immigration. « Certes, ce sont des Français, mais ce sont des Français par leur identité et malheureusement pour la deuxième et troisième générations, il y a comme une sorte de régression vers les origines ethniques », a lâché le patron des sénateurs LR, Bruno Retailleau, mercredi matin sur franceinfo.


L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies


Une sortie d’un « racisme crasse », « dégoulinant », pour plusieurs élus de gauche, mais qui n’a pas empêché Jacqueline Eustache-Brinio d’embrayer quelques heures plus tard, devant Gérald Darmanin au Sénat. « Vous allez me dire que la plupart des gens arrêtés sont Français. D’accord. Mais ça ne veut plus rien dire aujourd’hui. Ils sont comment Français ? », interroge la sénatrice LR du Val-d’Oise, qui souhaite « connaître qui sont ces enfants issus de l’immigration » qui ont « une haine de la France » selon elle.

« Il y a beaucoup de Kévin ou de Mattéo »

« Je ne suis pas raciste. Et si vous le dites sur votre antenne, j’en tirerai les conséquences », s'est-elle ensuite défendu au micro du journaliste de LCI, Paul Larrouturou. Gérald Darmanin a, lui, rejeté une « explication seulement identitaire ». Tout en reconnaissant que « des réflexes identitaires ou communautaires » peuvent se maintenir, le ministre a insisté sur son opposition aux « discours qui consistaient à dire qu’il y avait des gens qui intrinsèquement étaient prédéterminés » à la violence.



« J’ai fait une quinzaine de commissariats en quatre jours, la nuit. La première chose que je fais quand je vais au poste de garde, c’est que je demande la liste des personnes gardées à vue et qu’est-ce qu’ils ont fait, a répliqué Gérald Darmanin à Jacqueline Eustache-Brinio. Oui, il y a des gens qui apparemment pourraient être issus de l’immigration. Mais il y a eu beaucoup de Kévin et de Mattéo si je peux me permettre. »

Sujets liés