20 Minutes : Actualités et infos en direct
évolutionLe Scrabble bannit 64 mots jugés « haineux et irrespectueux »

Scrabble : Soixante-quatre mots « haineux et irrespectueux » bannis du célèbre jeu

évolution« Boche », « lopette », « pédé » ou « pouffiasse » ne seront plus autorisés dans les compétitions de Scrabble à partir de 2024
Les règles du Scrabble évoluent. (illustration)
Les règles du Scrabble évoluent. (illustration) - Isifa  / sipa
20 Minutes avec agence

20 Minutes avec agence

L’Officiel du Scrabble (ODS) a fait le tri. Le guide des règles du jeu, dont la neuvième édition a été publiée le 19 juin, a en effet évolué rapporte Le Parisien. Dans un communiqué, la Fédération internationale de Scrabble francophone (FISF) met en avant les mots qui ne seront plus admis sur les grilles des compétitions officielles à compter du 1er janvier 2024.

Car si l’ouvrage qui n’avait pas été mis à jour depuis 2020 reçoit 750 nouveaux mots valides, avec 400 nouvelles variantes lexicales comme de « nouveaux féminins principalement », il compte également 64 suppressions, dont 62 pour des « raisons éthiques ». Ces mots sont rejetés, car ils sont « identifiés comme ayant un caractère haineux, irrespectueux des valeurs humaines et des nouvelles sensibilités de notre monde ». On trouve donc des termes à caractère sexiste, raciste ou homophobe.

Une longue liste d’injures

Ainsi, il ne sera plus possible d’utiliser les mots « Asiate », « boche », « chicano », « enculeur », « femmelette », « gogol », « goudou », « gouine », « lope », « lopette », « nabot », « nègre », « négresse », « négrillon », « pédé », « pouffiasse », « romano », « schleu », « sidaïque », « tafiole », « tantouse », « tarlouse », « tarlouse » ou encore « travelo » sur un plateau de jeu. En 2019, les mots « chinetoque » et « négro » avaient déjà été supprimés de l’ODS, rappelle BFMTV.

Il semblerait que ce soit Mattel qui ait fait pression pour ces changements selon une enquête de L’Express parue en décembre 2022. « Lorsque l’on joue au Scrabble - comme dans la vie - les mots que nous choisissons sont importants. Les mots ont le pouvoir de renforcer, d’encourager et d’honorer, mais ils peuvent aussi être utilisés pour affaiblir, décourager et manquer de respect », avait déclaré la société américaine à l’hebdomadaire.

Des expressions régionales acceptées

Toutefois, certains termes surprenants vont rester, utilisés « uniquement en tant que formes verbales » : « chicana », « enculé », « grognasse », « salope ». D’autres évolutions de lexique vont être dévoilées lors des 51es Championnats du monde de Scrabble francophone à Bulle (Suisse), précise Le Parisien. Il sera question des ajouts de vocabulaire provenant du régionalisme et de la francophonie.



En 2020, le « festnoz » breton, le « babache » ch’ti pour imbécile, comme « espanter », verbe tiré de l’Occitan pour montrer son étonnement dans le Midi, avaient été validés. La « wasserette » belge et le verbe québécois « divulgâcher » avaient également fait leur apparition.

Sujets liés