20 Minutes : Actualités et infos en direct
RebeloteLe campement de sans-abri en plein centre de Strasbourg à nouveau évacué

Strasbourg : Le campement de sans-abri en plein centre de nouveau évacué

RebeloteComme en décembre, la police a procédé à l’évacuation du camp de sans-abri installé place de l’Etoile à Strasbourg. La suite d’une décision de justice
En décembre dernier, la police avait déjà procédé à une évacuation d'un camp au même endroit.
En décembre dernier, la police avait déjà procédé à une évacuation d'un camp au même endroit. - PATRICK HERTZOG / AFP
Thibaut Gagnepain

T.G.

L’opération a démarré tôt ce vendredi matin. Depuis environ 5h30, des sans-abri ont quitté la place de l’Etoile à Strasbourg où ils avaient installé leurs tentes depuis mi-mai. Au total, la police a transféré environ 70 personnes jusqu’à un gymnase proche, celui du Heyritz, pour « une évaluation de la situation » des intéressés.

Ce n’est pas la première fois qu’une opération de ce type est menée. En décembre dernier, le tribunal administratif avait déjà ordonné une évacuation. La préfecture du Bas-Rhin l’avait fait respecter, non sans que la mairie ne montre son désaccord. Cette fois, c’est à la demande de cette même mairie que l’opération a été effectuée, toujours en application de l’ordonnance du juge des référés du tribunal administratif de Strasbourg.

« L’opération de mise à l’abri du campement installé Parc de l’Étoile a eu lieu dans le calme ce vendredi matin. Des solutions ont été proposées à tous les occupants », écrit la municipalité dans un communiqué. Tout en montrant, une nouvelle fois, sa désapprobation quant à l'évacuation. « La formation de campements et de squats est inéluctable dans toutes les villes françaises en raison d’un système national à bout de souffle. À Strasbourg, nous engageons des projets concrets, à la hauteur de moyens de la collectivité, pour trouver des solutions à cette crise et nous nous battons pour changer ce système, en lien avec les autres villes et les associations », ajoute la maire écologiste Jeanne Barseghian.


Sujets liés