20 Minutes : Actualités et infos en direct
TRANSPORTSLa SNCF remporte le premier lot du réseau TER des Pays-de-la-Loire

Ouverture à la concurrence des TER : La SNCF décroche le premier contrat des Pays-de-la-Loire

TRANSPORTSLa région avait reçu cinq offres pour l’exploitation des neuf lignes du réseau régional à partir de décembre 2024
Les nouveaux trains régionaux TER Regiolis, en gare de Nantes.
Les nouveaux trains régionaux TER Regiolis, en gare de Nantes. - Julie Urbach / 20 Minutes / 20 Minutes
20 Minutes avec AFP

20 Minutes avec AFP

L’opérateur historique SNCF Voyageurs a décroché jeudi le contrat d’exploitation du premier lot du réseau TER des Pays-de-la-Loire, que la région a choisi d’ouvrir à la concurrence pour augmenter son offre ferroviaire. Après la région Provence-Alpes-Côte-d'Azur (Marseille-Nice pour Transdev, Etoile de Nice pour SNCF Voyageurs) et les Hauts-de-France (Etoile d’Amiens pour SNCF Voyageurs), il s’agit du quatrième lot de TER ouvert à la concurrence en France.

Réuni en session plénière, le conseil régional a adopté à la majorité les deux rapports rédigés par la région, qui attribuent à SNCF Voyageurs l’exploitation d’un premier tiers du réseau à partir de décembre 2024. La région avait reçu cinq offres, dont une de Transdev - filiale de la Caisse des dépôts et consignation (CDC)- et une d’une filiale de la RATP.

Une économie de plus 100 millions d’euros sur dix ans

Gauche, écologistes et RN ont voté contre, dénonçant cette mise en concurrence et le coût du contrat, dont le montant n’a pas été divulgué. Selon Thierry Violland, élu du groupe de gauche Le Printemps des Pays-de-la-Loire, cela « n’aura que pour seule conséquence l’augmentation des tarifs ».

Ce nouveau contrat, permettra une économie de plus 100 millions d’euros sur dix ans, indique le conseil régional, une somme qui sera réinjectée pour moitié dans l’augmentation de 26 % de l’offre de trains, et après ouverture à la concurrence des deux autres lots, de 33 % d’ici 2030. Ces économies financeront aussi pour 40 millions d’euros la construction d’un atelier de maintenance.

Ce premier contrat concerne l’exploitation de neuf lignes du réseau régional Aléop, tram-train (de Nantes à Nort-sur-Erdre et Châteaubriant, Nantes-Clisson) et « Sud-Loire » (Nantes-Pornic, Nantes - Saint-Gilles-Croix-de-Vie, Nantes - La Roche-sur-Yon, Nantes - Les Sables-d’Olonne-Nantes, Nantes-La Rochelle, Nantes-Cholet, Angers-Cholet).

Augmenter de 26 % les correspondances avec les TGV

Avec 32 trains supplémentaires chaque jour par rapport aux 196 trains actuels sur le lot concerné par le contrat, la région veut aussi augmenter de 26 % les correspondances possibles avec les TGV. « Nous allons mettre toute notre énergie pour répondre à l’ambition portée par la région à travers cet appel d’offres », a estimé Christophe Fanichet, le PDG de SNCF Voyageurs -la branche de la SNCF qui comme son nom l’indique fait rouler les trains de voyageurs-, cité dans un communiqué.



SNCF Voyageurs promet « un service repensé pour accompagner (les) clients voyageurs », avec en particulier une présence humaine systématique dans tous les trains et l’utilisation de biocarburant de type B100 sur les lignes Sud Loire.

Le droit européen impose à partir de décembre 2023 une mise en concurrence du trafic ferroviaire pour toutes les régions, d’où des appels d’offres lancés pour attribuer progressivement des « lots » de lignes locales à de nouveaux exploitants (la SNCF pouvant parfaitement l’emporter, comme dans les Pays-de-la-Loire).

Sujets liés