20 Minutes : Actualités et infos en direct
PréventionLa SPA en lutte contre l’abandon des animaux avec une vidéo absurde

La SPA en lutte contre l’abandon des animaux avec une vidéo absurde

PréventionL’association interpelle le public sur l’absurdité d’adopter un animal non adapté à son mode de vie
Chaque année, les abandons d'animaux de compagnie explose à l'approche de l'été. (PHOTO D'ILLUSTRATION)
Chaque année, les abandons d'animaux de compagnie explose à l'approche de l'été. (PHOTO D'ILLUSTRATION) - Canva / Canva
20 Minutes avec AFP

20 Minutes avec AFP

Utiliser un cochon d’Inde pour repousser les attaques de loups, un chat sphynx pour rassembler les moutons ou adopter un énorme chien dans un studio… Ces situations rocambolesques sont mises en scène dans la nouvelle campagne de la SPA. L’association interpelle le public sur l’absurdité d’adopter un animal non adapté à son mode de vie avec un film décalé et un slogan : « Adopter un animal sans réfléchir c’est le condamner à l’abandon ».


L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies


L’histoire commence en 873 après Jésus-Christ avec un cochon d’Inde utilisé par des Vikings pour repousser les attaques de loups. Elle se prolonge en l’an 1002 avec un « chien globe-trotter » qui prend la place d’un pigeon voyageur. En 1896, c’est un chat de Berger qui est censé réunir un troupeau de moutons. Dans cette courte vidéo ironique, le spectateur voyage dans le temps mais quelle que soit l’époque, les personnages n’ont visiblement pas adopté la bonne bête.

Promouvoir une « adoption responsable »

« L’objectif n’est pas de pointer du doigt mais de prévenir et de comprendre pourquoi le personnage a "mal adopté", en faisant passer le message par la voie de la comédie », explique mardi la SPA dans un communiqué. « Nous constatons quotidiennement dans nos refuges des abandons qui auraient pu être évités. Les familles acquièrent souvent un chien en fonction de son apparence sans connaître ses besoins spécifiques liés à sa race, sa corpulence ou à son caractère », déplore Jacques-Charles Fombonne, le président de la SPA.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Et pour mieux rémunérer 20 Minutes, n’hésitez pas à accepter tous les cookies, même pour un jour uniquement, via notre bouton« J’accepte pour aujourd’hui » dans le bandeau ci-dessous.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

« Un animal ne se choisit pas en fonction d’une mode », revendique-t-il, espérant « que ce film saura faire passer le message et qu’il participera à lutter contre l’abandon grâce à une adoption responsable ». Car « des histoires d’abandons absurdes on pourrait vous en conter des centaines. Malheureusement les nôtres sont bien réelles », peut-on lire sur les affiches de la campagne. A l’approche de l’été, 6.718 animaux : chiens, chats, chevaux et rongeurs sont en attente d’un nouveau foyer dans les 63 refuges de la SPA.

Sujets liés