20 Minutes : Actualités et infos en direct
Toulouse-CastresProjet d’autoroute A69 : L’activiste Thomas Brail remis en liberté

Projet d’autoroute A69 : L’activiste Thomas Brail a été remis en liberté

Toulouse-CastresMercredi, alors que les opposants à l’autoroute A69 avaient réinstallé leur « camping des platanes », Thomas Brail, un activiste a été interpellé à Vendine et mis en garde. Il a été libéré ce jeudi
L'activiste grimpeur Thomas Brail a été libéré suite à son interpellation.
L'activiste grimpeur Thomas Brail a été libéré suite à son interpellation.  - Eric Dessons/JDD/SIPA / SIPA
20 Minutes avec AFP

20 Minutes avec AFP

L'essentiel

  • Mercredi alors que le « camping des platanes » était de retour à Vendine, engins de chantier et gendarmerie ont débarqué. Thomas Brail a été interpellé et mis en examen le même jour.
  • Les opposants continuent de protester contre le projet de l'A69 reliant Toulouse à Castres.
  • Libéré, Thomas Brail sera convoqué en juin devant le parquet.

Le bras de fer continue. Le leader grimpeur du Groupement national de surveillance des arbres (GNSA) avait été interpellé et mis en garde à vue par les gendarmes mercredi 24 mai alors que les opposants au projet d’autoroute A69 entre Toulouse et Castres réinstallaient leur campement à Vendine.

L’opposant au projet polémique d’autoroute Toulouse-Castres, placé en garde à vue mercredi, a été libéré jeudi sans avoir été mis en examen, a indiqué le parquet, alors que d’autres militants campent toujours près du chantier.

Thomas Brail, du Groupe national de surveillance des arbres (GNSA), qui avait participé à un précédent campement en avril et installé alors des tentes dans des platanes menacés d’arrachage à Vendine (Tarn), avait été emmené mercredi par les gendarmes pour « obstruction au chantier », selon le procureur de Toulouse, Samuel Vuelta-Simon.



L’opposant convoqué en juin

M. Brail a expliqué jeudi à l’AFP avoir été convoqué à se présenter début juin devant le parquet pour se voir proposer des sanctions, comme des travaux d’intérêt général ou une amende. Cependant, il compte « refuser, pour passer devant le tribunal et échanger avec le juge », a-t-il précisé.

« C’est désolant », a encore déclaré M. Brail, pour qui « c’est souvent ceux qui sont pour la protection du vivant qui sont en garde à vue et les destructeurs sont dehors ».

Selon Thomas Digard, du collectif La voie est libre, des opposants au projet d’A69 campent toujours à Vendine, après s’être déplacés de quelques mètres pour ne pas obstruer le chantier.

Le 22 avril, lors d’une mobilisation festive, mais sous haute surveillance, plusieurs milliers d’opposants à la construction de cette portion d’autoroute de 53 km avaient manifesté à Saïx, dans le Tarn, pour dénoncer ce projet qu’ils jugent contradictoire avec l’urgence climatique.

Plusieurs élus locaux soutiennent en revanche le projet, qui réduirait d’une vingtaine de minutes en 2025 le trajet Castres-Toulouse, qui est d’une durée d’un peu plus d’une heure aujourd’hui.

Sujets liés