Hérault : En raison de la sécheresse, l’emploi du feu est interdit jusqu’au 30 septembre

INCENDIES La préfecture a décidé de reconduire la mesure, en vigueur depuis le 17 avril

N.B.
— 
Une forêt, touchée par un incendie (Illustration).
Une forêt, touchée par un incendie (Illustration). — SYSPEO/SIPA

On ne joue pas avec le feu, dans l’Hérault. « En raison des conditions de sécheresse actuelles et au regard des dernières prévisions météorologiques », le préfet de l’Hérault, Hugues Moutouh, a décidé de reconduire jusqu’au 15 juin l’interdiction de l’emploi du feu, dans les secteurs couverts de végétation. Cette mesure exceptionnelle était déjà en vigueur depuis le 17 avril. Au-delà du 15 juin, l’interdiction estivale de l’emploi du feu, qui est promulgué chaque année, prendra le relais, jusqu’au 30 septembre.

Cette mesure, qui vise à renforcer la prévention contre les incendies, concerne « tous les terrains couverts de forêts, de bois, de plantations, de landes, garrigues et maquis et jusqu’à 200 mètres de ces espaces », détaillent les services de l’Etat. Les professionnels, les agriculteurs et les forestiers sont également soumis à cette réglementation.

Le préfet de l’Hérault indique qu’il a demandé à ses services « de se mobiliser pour surveiller et réprimer toute mise à feu malveillante ». En cas d’incendie, même involontaire, des amendes pouvant aller jusqu’à 150.000 euros peuvent être prononcées, ainsi que des peines d’emprisonnement et le paiement de lourds dommages et intérêts.