20 Minutes : Actualités et infos en direct
TAUROMACHIEUne manifestation prévue samedi à Pérols contre le retour de la corrida

Hérault : Une manifestation prévue samedi à Pérols contre le retour de la corrida

TAUROMACHIEUne novillada doit avoir lieu le 15 juillet, dans cette petite commune
Une corrida (Illustration).
Une corrida (Illustration). - Fernando Vergara/AP/SIPA / SIPA
Nicolas Bonzom

N.B.

L'essentiel

  • Une manifestation aura lieu samedi contre le retour de la corrida à Pérols.
  • Une novillada est prévue le 15 juillet dans cette commune de la métropole de Montpellier, alors qu’aucun taureau n’y avait été tué depuis vingt ans.
  • Plusieurs associations ont saisi la justice pour faire interdire cette manifestation.

Depuis l’annonce du retour de la corrida dans les arènes de Pérols (Hérault), alors qu’aucun taureau n’y avait été mis à mort depuis au moins vingt ans, les associations voient rouge. Samedi (12 heures), plusieurs structures qui luttent pour la protection des animaux, notamment le Parti Animaliste, le Comité radicalement anti-corrida (Crac), la Flac (Fédération des luttes pour l’abolition des corridas), Peta France ou One Voice, organisent une manifestation sur la place Georges-Brassens, dans la commune.

Le Crac annonce, par ailleurs, que l’eurodéputée Caroline Roose (EELV) sera présente samedi. Les militants anti-corrida « se dirigeront ensuite vers le terminus du tramway pour sensibiliser les passants se rendant aux plages sur l’indigne projet en préparation dans les arènes municipales de Pérols », indique le Crac, dans un communiqué.



Plusieurs associations ont saisi la justice

En février, Jean-Pierre Rico (Nouveau Centre), le maire de Pérols, a annoncé qu’une novillada, qui oppose de jeunes taureaux à de jeunes toreros, aurait lieu le 15 juillet prochain dans les arènes de cette commune de la métropole de Montpellier. Voilà plus de vingt ans qu’aucun taureau n’y avait été tué. Pour les associations, c’est illégal : la tradition ayant été interrompue, selon la loi, aucune corrida ne peut être organisée.

Mais la jurisprudence pourrait, aussi, jouer en faveur des défenseurs de la tauromachie. La justice a plusieurs fois statué sur la légalité de corridas, car la tradition peut être vue, aussi, de manière plus élargie à une région par exemple, et non au sens strict de la commune. Par ailleurs, la jurisprudence stipule que, même s’il n’y a pas eu de corridas depuis longtemps dans ce village, le simple fait que cette culture existe, et qu’elle soit partagée par un grand nombre d’habitants suffit à justifier d’une « tradition locale interrompue ». Plusieurs associations anti-corrida ont déposé des recours, devant le tribunal administratif, pour que cette manifestation taurine soit interdite.

Sujets liés