20 Minutes : Actualités et infos en direct
PatienceLe simulateur officiel pour calculer sa retraite sera mis à jour le 7 juin

Réforme des retraites : Le simulateur officiel sera mis à jour le 7 juin

PatienceÂge de départ, montant de la pension estimée, nombre de trimestres déjà validés… l’outil devrait prendre en compte les nouveaux paramètres dans ses calculs
Le gouvernement propose un simulateur en ligne pour calculer sa retraite. Illustration
Le gouvernement propose un simulateur en ligne pour calculer sa retraite. Illustration - Clément Follain  / 20 Minutes
20 Minutes avec agence

20 Minutes avec agence

Alors que la réforme des retraites a été promulguée par Emmanuel Macron il y a quelques jours, il faudra encore patienter pour connaître l’incidence des nouvelles mesures sur sa carrière. Comme l’a révélé BFM Business ce mercredi, le simulateur officiel du gouvernement, disponible sur Info-retraite.fr, ne sera mis à jour que le 7 juin prochain.

Celui-ci prendra en compte plusieurs éléments compris dans la réforme : décalage de l’âge de départ, allongement de la durée de cotisation, nouvelles règles pour le dispositif carrières longues, départ anticipé en cas d’invalidité et revalorisation du minimum contributif.

Des calculs automatiques

Un porte-parole d’Union retraite explique à nos confrères que les modifications techniques ne pouvaient pas être anticipées avant la validation du texte. Dès le mois de juin, il devrait donc être possible de se connecter à l’outil via son espace personnalisé. Le simulateur permettra de découvrir l’âge de départ, le montant de la pension estimée ou encore le nombre de trimestres déjà validés. Les calculs sont effectués grâce aux informations fournies directement pas les différentes caisses de retraite.

En revanche, l’utilisateur ne pourra pas encore simuler un départ en retraite progressif. Il faudra attendre le mois de novembre pour que l’outil soit mis à jour. En attendant, un autre simulateur sera proposé, mais les informations devront être rentrées à la main, précise BFM Business.

Des retards dans l’application de la réforme ?

Selon RMC, qui s’est procuré un document interne à la Caisse nationale d’assurance-vieillesse (CNAV), certaines mesures de la réforme pourraient ne pas entrer en vigueur au 1er septembre prochain. Contrairement à ce qu’a affirmé le ministre du Travail, Olivier Dussopt, les services informatiques ne seraient pas prêts.

Le retard pourrait concerner la revalorisation des petites pensions pour les personnes déjà à la retraite, en particulier les plus de 85 ans. Le relèvement de l’âge de départ légal à 64 ans pourrait également être décalé, selon les syndicats. Le calendrier pourrait s’étaler de fin 2023 à 2025.

Sujets liés