20 Minutes : Actualités et infos en direct
FRONTIERECiotti parle avec Darmanin de l’immigration dans les Alpes-Maritimes

Immigration : Ciotti s’entretient avec Darmanin sur « la situation désastreuse » dans les Alpes-Maritimes

FRONTIERELe président des Républicains estime que « l’Etat a le devoir d’agir en renforçant les moyens de contrôle »
Eric Ciotti, à Nice le 9 avril 2023.
Eric Ciotti, à Nice le 9 avril 2023. - Syspeo / Sipa
20 Minutes avec AFP

20 Minutes avec AFP

Le président des Républicains a pu avoir mercredi une réponse à sa lettre au ministre de l’Intérieur. Eric Ciotti a en effet rencontré Gérald Darmanin pour évoquer « la situation [migratoire] désastreuse à la frontière franco-italienne ».

Dans la nuit de mardi à mercredi, un gymnase de Menton a dû être réquisitionné pour faire face à l’afflux de migrants mineurs, la préfecture précisant que les « dispositifs d’accueil du conseil départemental » sont en « saturation ». Depuis le début de l’année, 1.202 mineurs non accompagnés sont déjà arrivés dans les Alpes-Maritimes.


L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

« Face à cette vague migratoire, l’Etat a le devoir d’agir en renforçant les moyens de contrôle », a affirmé dans un tweet annonçant cette rencontre Eric Ciotti, qui avait déjà écrit à Gérald Darmanin sur le sujet dans la matinée.

Ciotti veut un « changement de paradigme »

Dans cette lettre, le député des Alpes-Maritimes demande « la mobilisation de moyens massifs pour enrayer la submersion migratoire en cours à la frontière ». Le département « n’a plus les moyens aujourd’hui de gérer le flux important et croissant d’étrangers se disant mineurs non accompagnés », ajoute-t-il.

Alors que l’exécutif pourrait remettre une loi immigration en chantier, Eric Ciotti avait également appelé mardi à un « changement de paradigme » en prévenant qu' « on ne se contentera pas d’eau tiède ». Le 4 avril déjà, Eric Ciotti avait rencontré Gérald Darmanin pour l’alerter sur le trafic de drogue à Nice.

Sujets liés