20 Minutes : Actualités et infos en direct
CommuniquéMarlène Schiappa dément toute utilisation douteuse du Fonds Marianne

Assassinat de Samuel Paty : Le secrétariat d’Etat dément toute utilisation douteuse du Fonds Marianne

CommuniquéLe communiqué de presse balaie l’idée que les bénéficiaires soient des « amis » de Marlène Schiappa
La secrétaire d'Etat à la Vie sociale et solidaire est mise en cause dans l'attribution de ce fonds.
La secrétaire d'Etat à la Vie sociale et solidaire est mise en cause dans l'attribution de ce fonds. - Fanny Hamard/SIPA / SIPA
Xavier Regnier

X.R.

Après le contre-feu, la réponse officielle. Marlène Schiappa, en Une de Playboy jeudi, répond à travers un communiqué de presse du secrétariat d’Etat à la vie social et solidaire aux récentes révélations sur l’utilisation du Fonds Marianne. Le 29 mars, une enquête conjointe de Marianne et France 2 décrivait une gestion opaque de fonds de 2,5 millions, créé après la mort de Samuel Paty par celle qui était alors ministre déléguée à la Citoyenneté, pour lutter contre le séparatisme.

« Ces allusions sont sans aucun fondement », dément le communiqué, rejetant l’idée que la sélection des dix-sept projets financés aurait été effectuée par Marlène Schiappa et qu’il « s’agirait d’amis de la ministre [secrétaire d’Etat] ». Selon le communiqué, des contrôlés ont montré que « seize des dix-sept associations lauréates justifient de leur bonne utilisation » des fonds alloués.



Concernant la dernière association, « la saisie de l’inspection générale de l’administration et du Procureur de la République sur la base de l’article 40 du Code pénal, […] permettra de faire toute la lumière » sur sa gouvernance. « Le combat contre la radicalisation continue d’être mené », conclut le communiqué, « sous l’impulsion de madame la ministre [secrétaire d’Etat à la Citoyenneté] Sonia Backès ». Ce vendredi, le parquet antiterroriste a requis un procès contre 14 personnes dans l’assassinat de Samuel Paty.

Sujets liés