20 Minutes : Actualités et infos en direct
TRANSPORTSA quoi pourrait ressembler le futur RER métropolitain à Nantes ?

Nantes : A quoi pourrait ressembler le futur RER métropolitain ?

TRANSPORTS« L'idée serait de passer à un train par demi-heure sur les branches de l'étoile ferroviaire de Nantes », explique SNCF Réseau
Un train TER à la gare de Clisson, au sud-est de Nantes.
Un train TER à la gare de Clisson, au sud-est de Nantes. - F.Elsner/20Minutes / 20 Minutes
Julie Urbach

Julie Urbach

L'essentiel

  • La région des Pays-de-la-Loire et la métropole de Nantes veulent « avancer vite » sur le dossier du RER métropolitain.
  • Le projet devrait permettre de faire circuler davantage de trains depuis Nantes et de façon plus régulière, sans pour autant construire de nouvelles voies.

Alors que le gouvernement a clairement affiché sa priorité au train, des RER métropolitains pourraient rapidement voir le jour dans une dizaine d'agglomérations françaises. Dans l'Ouest, la région des Pays-de-la-Loire et la métropole de Nantes veulent « avancer vite » et ont même annoncé récemment qu'elles travaillaient « étroitement et efficacement » sur le dossier. Mais à quoi pourrait ressembler ce RER ? SNCF Réseau a dévoilé quelques éléments de réponse ce mardi matin.

Un train toutes les demi-heures

« L'idée serait de passer à un train par demi-heure sur les branches de l'étoile ferroviaire de Nantes », explique Christophe Huau, directeur territorial Bretagne-Pays-de-la-Loire. Les trajets concernés iraient bien au-delà des frontières de la métropole puisque les axes reliant Nantes à Savenay, à Ancenis, à Sainte-Pazanne, à Clisson ou encore à Nort-sur-Erdre devraient être concernés. Si le contour exact reste à préciser, « on ne va pas construire de voies nouvelles », prévient en tout cas Christophe Huau, qui parle d'un projet « intermodal et de service ».

Des travaux pour une circulation « plus fluide »

Des travaux seront cependant nécessaires afin de pouvoir faire circuler davantage de trains, et les coordonner avec les TGV ou frets, opérés parfois sur une seule et même ligne. Parmi les investissements les plus massifs déjà prévus, le renouvellement du poste d'aiguillage à Nantes qui permettra une circulation « plus fluide et plus intense », promet SNCF Réseau. Celui d'Angers devra aussi être remplacé en vue de la création d'un RER métropolitain là aussi. Les futurs mais longs travaux très attendus de modernisation de la ligne TGV Nantes-Angers faciliteront la réalisation du projet, notamment lors des déjà très saturées heures de pointe.



S'affranchir de l'automobile

La logique du RER métropolitain nantais est donc d'utiliser les infrastructures existantes en proposant une fréquence « plus régulière » sur une plage horaire « plus étendue ». Une condition indispensable pour « réellement pouvoir s'affranchir de l'automobile », estime-t-on chez SNCF Réseau. « Vous ne basculerez sur le train que si vous êtes sûrs de pouvoir rentrer facilement en cas d'imprévu, même au milieu de l'après-midi, par exemple pour chercher son enfant malade à l'école », pense Christophe Huau. Le directeur territorial reconnaît qu'il existe aujourd'hui « des creux », notamment en journée.

Une partie du RER métropolitain ouvert à la concurrence

A l'été 2023, un nouvel opérateur (ou la SNCF si elle se porte candidate et remporte l'appel d'offres) sera désigné pour l'exploitation d'environ « un tiers du marché régional voyageur » des Pays-de-la-Loire. Ce dernier aura donc en charge une partie du futur RER métropolitain puisqu'il exploitera le tram-train Nantes-Chateaubriant, Nantes-Clisson, mais aussi la ligne Nantes-Saint-Gilles-Pornic. A ce sujet, « la question de la desserte de l'aéroport est toujours en réflexion avec la construction d'une nouvelle halte ferroviaire », indique SNCF Réseau.

Sujets liés