20 Minutes : Actualités et infos en direct
projetPas plus de 43 ans de cotisations pour les carrières longues

Réformes des retraites : Les carrières longues n’auront pas à cotiser plus de 43 ans pour partir à la retraite

projetDans le projet initial, certains salariés en carrière longue devaient cotiser 44 ans
L'Assemblée nationale.
L'Assemblée nationale.  - Jacques Witt/SIPA / SIPA
20 Minutes avec AFP

20 Minutes avec AFP

Les salariés du dispositif carrières longues, c’est-à-dire qui ont commencé à travailler avant 21 ans, n’auront pas à cotiser plus de quarante-trois ans pour partir à la retraite dès lors qu’ils auront atteint l’âge de départ anticipé requis, a annoncé mardi Elisabeth Borne, qui fait évoluer sur ce point son projet initial.



« Dès lors qu’est atteint l’âge de départ anticipé, la réforme ne prévoit pas, pour les carrières longues, de durée de cotisation supérieure à quarante-trois ans », a affirmé la Première ministre lors de la séance des questions d’actualité au gouvernement. Dans le projet initial, certains salariés en carrière longue devaient cotiser quarante-quatre ans.

Ce « principe » de cotisation pendant 43 ans maximum sera inscrit dans un amendement gouvernemental devant être déposé mardi qui étendait déjà le dispositif carrières longues à ceux qui ont commencé à travailler entre 20 et 21 ans. Ce dernier point avait déjà fait l’objet d’une première évolution en réponse aux demandes de LR.

L’appel du pied du gouvernement aux députés LR

Dans son projet de réforme, le gouvernement s’était engagé à ce que « personne ne soit obligé de travailler plus de 44 ans ». Désormais, aucun salarié en « carrière longue » ne sera obligé de cotiser plus de 43 ans dès lors que deux autres conditions seront remplies : avoir atteint l’âge de départ anticipé requis et « avoir travaillé 4 ou 5 trimestres avant un certain âge », a précisé Élisabeth Borne.

Dans la soirée, le député LR Aurélien Pradié, en pointe sur ce sujet, a fait un rappel au règlement dans l’hémicycle, pour demander si « ceux qui ont commencé à 16 ans et 18 ans partiront bien avec 43 années (de cotisations) et non 44 ».

Le ministre du Travail Olivier Dussopt lui a répondu que les durées de cotisations requises pour les carrières longues « relèvent du décret », et non de la loi. « Chaque groupe politique le souhaitant sera associé à la rédaction du décret », a-t-il promis, laissant les députés sur leur faim.

Sujets liés